POLITIQUE


Les relations Azerbaïdjan-Croatie sont au niveau de partenariat stratégique

A+ A

Bakou, 24 octobre, AZERTAC

Le président du parlement azerbaïdjanais Ogtay Assadov a rencontré, lundi 24 octobre, la délégation conduite par Mme Kolinda Grabar-Kitarovic, présidente de la République de Croatie.

Pendant la rencontré, le président du Milli Medjlis O. Assadov a abordé les relations azerbaïdjano-croates. «La Croatie est l’un des premiers pays ayant reconnu l’indépendance de l’Azerbaïdjan. L’an 2016 est le 20e anniversaire de l’établissement des liens diplomatiques entre nos deux pays. A présent, les relations entre l’Azerbaïdjan et la Croatie sont au niveau de partenariat stratégique. Les visites officielles mutuelles des chefs d’Etat ont un grand rôle dans le développement des relations bilatérales», a-t-il estimé.

O. Assadov a dit espérer que la première visite de la présidente croate dans le pays donnerait une impulsion à l’élargissement de ces liens. «Au moins 20 documents ont été signés jusqu’aujourd’hui et la signature de 13 arrangements est prévue pour les mois prochains entre les deux pays. L’Azerbaïdjan attache une importance particulière au développement des relations multilatérales avec la Croatie. Il est nécessaire d’élargir la coopération entre les deux pays. Les groupes d’amitié des parlements d’Azerbaïdjan et de Croatie jouent un rôle clé dans le développement des liens», a précisé le président du Milli Medjlis. .

La délégation croate a également été au mise au courant du conflit arméno—azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Soulignant que c’est sa première visite en Azerbaïdjan en tant que présidente de la Croatie, Mme Grabar-Kitarovic a dit qu’il y avait plusieurs similarités entre les deux pays. «Le niveau de nos relations politiques est satisfaisant. Il est nécessaire de développer aussi la coopération économique. Il existe également de bonnes opportunités pour l’élargissement de la coopération dans les domaines culturel, éducatif et scientifique. La Croatie est en faveur du règlement pacifique et négocié du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh», a-t-elle expliqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules