POLITIQUE


La Journée mondiale de l'alimentation célébrée à Bakou

A+ A

Bakou, 27 octobre, AZERTAC

Une cérémonie consacrée à la Journée mondiale de l'alimentation a eu lieu au Centre Heydar Aliyev à Bakou, jeudi 27 octobre.

Organisée par l’Association IDEA, le Ministère de l’Agriculture, le Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles et l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la cérémonie a été marquée par la présence de Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, fondatrice de l’IDEA et ambassadrice de bonne volonté de la FAO.

Lors de son intervention à la cérémonie, Leyla Aliyeva a noté que cet événement était une bonne occasion pour attirer l’attention de la communauté internationale sur les défis, tels que la famine et la sécurité alimentaire.

Puis le ministre de l’Environnement e des Ressources naturelles, Husseingoulou Baghirov, a pris la parole. «Aujourd’hui, la sécurité alimentaire inquiète le monde entier. C’est l’agriculture qui souffre le plus des changements climatiques. Au cours des dernières années, les réserves hydrauliques ont augmenté en Azerbaïdjan grâce aux investissements, des mesures nécessaires ont été prises pour éviter la pollution environnementale, des zones forestières se sont étendues grâce aux campagnes de plantation d’arbres. La quantité des gaz nocifs rejetés dans l'atmosphère s’est significativement réduite dans le pays. Quatre parcs d’éoliennes et quatre centrales solaires ont été implantés en Azerbaïdjan. Notre objectif principal, c’est d’assurer 25% de l’énergie électrique à l’aide des sources d’énergies alternatives», a-t-il estimé.

A son tour, Melek Çakmak, responsable du Bureau de partenariat et de coordination de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en Azerbaïdjan, a parlé de l’histoire de création et la mission de l’institution qu’elle représente. «Il est impossible de vaincre la famine et la pauvreté sans avoir résolu les changements climatiques. Il est nécessaire de conjuguer les efforts dans ce sens», a-t-elle expliqué.

Puis a été projeté le message vidéo de José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

La cérémonie a été suivie d’un débat au sujet de «Les changements climatiques, la sécurité alimentaire et les petites exploitations familiales».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules