RÉGIONS


Le représentant spécial de l’UE pour le Caucase du Sud rencontre les personnes déplacées à Barda

A+ A

Barda, 27 octobre, AZERTAC

La délégation conduite par Herbert Salber, représentant spécial de l’Union européenne pour le Caucase du Sud, s’est rendue au quartier aménagé pour 588 familles déplacées à Barda où elle a rencontré les personnes déplacées.

Les délégués européens ont exprimé leur satisfaction des mesures prises par le gouvernement azerbaïdjanais pour la résolution des problèmes et l’amélioration des conditions de vie des personnes déplacées. Les personnes déplacées Ziyafet Ismayilov, ElmanTurbandiyev, Chakir Djamalov et d’autres ont parlé de l’attention et des soins du gouvernement azerbaïdjanais envers eux. Bien que toutes les conditions aient été créées pour les personnes déplacées résidant dans ce quartier, leur rêve est de retourner à leur terre natale.

«Bien que je me sois rendu à plusieurs en Azerbaïdjan, c’est ma première rencontre avec les personnes déplacées hors de la capitale Bakou. Prendre connaissance de près des conditions de vie des personnes déplacées et étudier leurs problèmes sont très importants pour moi», a souligné Herbert Salber.

Puis, les membres de la délégation ont visité l’école secondaire et l’école maternelle du quartier.

Ali Hassanov, vice-Premier ministre azerbaïdjanais et président du Comité d’Etat en charge des réfugiés et des personnes déplacées, a lui aussi rencontré les personnes déplacées et a écouté leurs propositions.

Enfin, Herbert Salber a accordé une interview aux journalistes. «Je pense que c’est une région assez préoccupante. J’ai vu les conditions des personnes déplacées de mes propres jeux. J’ai été bien informé lors de cette visite. Toutes les conditions y ont été créées. Je comprends très bien les personnes déplacées. Leur rêve principal, c’est de retourner à leur terre natale», a-t-il estimé.

«Nous ne voulons aucun affrontement militaires dans la région. Parce que ce sont des personnes innocentes, des civils qui souffrent des conflits armés. En tant qu’Union européenne, nous sommes prêts à apporter notre soutien au règlement pacifique du conflit», a-t-il ajouté.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules