RÉGIONS


23 ans sans Zanguilan

A+ A

La région de Zanguilan est située au sud-ouest de la République d’Azerbaïdjan, à la frontière de l’Arménie et de l’Iran, sur le chemin de fer et l’autoroute Bakou-Djoulfa-Nakhitchevan.

La superficie de la région a fait l’objet de différentes divisions administratives à des moments différents. Pendant l'occupation russe en 1828, le territoire de la région situé à l’ouest de Besittchay appartenait au Nakhitchevan et la partie orientale faisait partie du khanat de Karabagh.

Au début du XIXe siècle, après l'occupation du Caucase du Sud par la Russie, une nouvelle division administrative a eu lieu dans ces territoires. En 1868, a été créée la province de Yelizavetpol. Des districts de Choucha, Yelizavetpol et Zenguezour ont été annexés à cette province. En vertu de la nouvelle division, Zanguilan faisait partie de Zenguezour. Dans les documents du 1925, Zanguilan est indiquée comme une partie de la province de Djabraïl.

Par la décision de la République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie, en 1929, les villages de Nuvedi, Toghoud, Ernezir et en 1946, un terrain de 4 mille hectares de forêts de la région de Zenguilan ont été annexés à la République d’Arménie.

Zanguilan, qui n’avait pas de frontières permanentes au cours des 200 dernières années, a été créée en tant qu’une région indépendante le 8 août 1930 et ses frontières ont été fixées. Elle représente une superficie de 0,71 mille km², compte 41,5 mille habitants (01.04.2013).

En 1967, Zanguilan reçoit le statut de ville.

Grâce à sa situation géographique, ses caractéristiques du sol et climatiques, la région de Zanguilan a une beauté magnifique et une riche nature. La superficie de la région est située en basse et moyenne montagne. La chaîne de Berguchad (Mont Susen, 1304) descend progressivement vers les rivières de Bazartchay et d’Okhtchoutchay et forme la plaine d’Agh Oyoug (400-600m de hauteur). Au nord-est, les pentes de la chaîne de Karabagh descendant vers les rivières d’Araxe et de Hekeri cèdent sa place au champ vallonné de Gueyen (Gueyan). À l’ouest, est située la montagne de Bartaz (2270m), bordure orientale de la chaîne de Mehri (Mehri du Sud).

Au début du siècle, le terrain où se trouve le centre de la région abritait des rizières des beys et leurs maisons. La ville s’étend sur 125 km le long de la rive droite de la rivière d’Okhtchou. Dans la ville il y avait des quartiers comme Tchechmeguezlu, Kuehne Pirtchivan, MTS, Mesdjid duzu, Chaftaly deresi, Kirdezir deresi, Baghirsag dere, Moundjouglou dere, Raychelk etc.

En tant que région indépendante, elle s’est développée économiquement à l’époque soviétique. Avant l'occupation, le tabac, la viticulture, l'élevage, la sériciculture et les céréales prenaient une place importante dans la région.

Treize habitants de Zanguilan ont reçu le titre de Héros du travail socialiste – le prix le plus prestigieux de l’empire soviétique. C’est pourquoi cette région est entrée dans l’histoire sous le nom de «Zanguilan d’or».

Le chemin de fer Bakou-Erevan, les autoroutes Imichli-Latchine et Bakou Chérour traversaient la région. Elle se situe à 385 km de Bakou.

Dès les premières années de sa création, (jusqu’à l’occupation), cette région a connu la collectivisation forcée, la répression en 1937, la Grande guerre patriotique (1941 - 1945). Les parents d’une partie de la population de la région avaient été restés à l’autre côté de l’Araxe et la liaison avait été interrompue.

Dans les années 30, une partie de la population a été exilée (Sibérie, Asie centrale, le Kazakhstan), une autre partie brutalement tuée, les blessés ont gémi quelques jours dans les rues. Les libérés ne pouvaient pas retourner à leur pays d’origine.

Au cours des dernières années de son existence, cette région a été témoin, en décembre 1992, du massacre de Chaïyfly et enfin, de son occupation le 27 octobre 1993.

En octobre 1993, Zanguilan comptait 32,6 mille habitants (01.01.1989). Avant l’occupation, dans la région il y avait 10453 maisons, 28200 installations auxiliaires, 195 bâtiments administratifs, 870 fermes, 128 foyers de culture, 123 établissements d’enseignement supérieur, écoles professionnelles, 64 établissements de santé, y compris zone de santé «Gotoursou», 21 cinémas, 2 musées d’ethnographie, 142 magasins, 49 restaurants et cafés, 2 usines de fabrication de vin, une conserverie, un atelier de textile, une usine de briques, une boulangerie industrielle, une usine de graviers, 2 usines d’asphalte, un complexe de stations de pompage d'eau de Yazi duzu, 3 stations de pompage d’eau, 8 gares, Mindjivan Depôt, une usine de volaille, un complexe d'engraissement bovin, 3400 hectares de vignes, 6 réservoirs artificiels.

Des centaines d’objets exposés dans le Musée d’ethnographie reflétaient le mode de vie, la culture et la vie quotidienne des habitants de cette région.

Suite à l’occupation des régions de Fuzouli et de Djabraïl, Zanguilan est resté en état de blocus pendant 67 jours. Après l’occupation de la région (29 octobre 1993), les habitants de Zanguilan ont été installés dans différentes régions de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules