POLITIQUE


Rodrigo Maia : le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan doit être réglé sur la base des résolutions des Nations Unies

A+ A

Bakou, 31 octobre, AZERTAC

Le président di Milli Medjlis Ogtay Assadov a rencontré ce lundi la délégation conduite par Rodrigo Maia, président de la Chambre des députés du Congrès national brésilien.

Ogtay Assdov a noté que la première visite de M. Maia en Azerbaïdjan en tant que président du parlement brésilien contribuerait au développement des relations bilatérales. «Les relations interparlementaires suscitent la satisfaction. L’activité des groupes d’amitié et les visites mutuelles des députés permettent de renforcer les relations existantes», a-t-il précisé.

Quant au développement des liens économiques entre les deux pays, O. Assadov a souligné que l’organisation des forums d’affaires était très importante pour l’extension de la coopération en ce sens. «En 2015, le chiffre d’affaires des deux pays a constitué 120 millions de dollars, tandis qu’au cours des neuf premiers mois de l’année courante ce chiffre a atteint 150 millions de dollars. Cette croissance ne se conforme pas au potentiel des deux pays», a expliqué O. Assadov.

Le président du Milli Medjlis n’a même pas hésité de remercier le gouvernement brésilien d’avoir appuyé la position équitable de l’Azerbaïdjan dans le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. «Le Brésil a toujours reconnu l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Je tiens également à vous remercier pour l’adoption récente d’une déclaration conjointe à la Chambre des députés dénonçant la politique d’agression de l’Arménie», a ajouté le président du parlement azerbaïdjanais.

Pour sa part, Rodrigo Maia a indiqué l’importance d’élargir encore plus les relations entre les deux pays. «L’objectif de ma visite vise à mener des discussions en ce sens. Il est nécessaire que l’Azerbaïdjan et le Brésil développent leur coopération dans les domaines pétro-gazier et touristique. La promotion du potentiel touristique de l’Azerbaïdjan au Brésil est aussi importante», a dit M. Maia.

«Le Brésil est en faveur du règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh sur la base des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies», a-t-il conclu.

Puis O. Assadov a noté que selon une ordonnance du président Ilham Aliyev, le diplôme d’honneur du président de la République d’Azerbaïdjan avait été décerné à Rodrigo Maia pour ses contributions au développement des relations d’amitié entre la République d’Azerbaïdjan et la République fédérative du Brésil. Il a ensuite a remis cette distinction à Rodrigo Maia.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules