SOCIETE


PHOTOS. Le vandalisme arménienVIDEO

A+ A

Bakou, 1er décembre, AZERTAC

Des monuments historiques, des mosquées, des cimetières détruits, des villes et des villages en ruines... On peut voir à chaque pas les traces de vandalisme dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les forces armées arméniennes.

Les atrocités que les Arméniens ont commises sur nos territoires occupés sont clairement reflétées par des photos soumises à l’AZERTAC.

Ces photos ont été prises dans différents endroits des territoires occupés de l’Azerbaïdjan – au Haut-Karabagh, dans le village de Karki de la région de Sadarak, dans le village de Mammadbayli de la région de Zanguilan, dans les régions de Latchine et Kalbadjar, dans les campagnes de Khalafli et Goumlag de la région de Djabraïl etc. Elles reflètent l’état actuel de la forteresse et de la musquée de Choucha, de la mosquée de Govhar Agha, des cimetières azerbaïdjanais, y compris celui d’Aghdédé non loin de la ville d’Erevan, ainsi que les images anciennes et actuelles de la Maison du thé et du Monument de Pierre à Aghdam.

Voici, tel est le caractère sauvage des Arméniens qui se présentent au monde comme humbles.

En photos: la forteresse d’Asgaran (1-4), la mosquée de Choucha (5-14), la mosquée de Govhar Agha (15-20), des cimetières azerbaïdjanais (21-24), le village de Karki de la région de Sadarak (27-33), le village de Mammadbeyli de la région de Zanguilan (34-39), la région de Latchine (40-52), la région de Kalbadjar (53-55), la campagne de Khalafli de la région de Djabraïl (56-59), la campagne de Goumlag de la région de Djabraïl (60-66), le cimetière d’Aghdédé (non loin de la ville d’Erevan) (67-118), la Maison du thé d’Aghdam (119-120), le Monument de Pierre (121-124).

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules