POLITIQUE


Conférence internationale sur la politique d’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan

Bakou, 7 décembre, AZERTAC

Bakou accueille une conférence internationale au sujet de «La sensibilisation de la communauté internationale aux allégations territoriales de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan et aux étapes de sa politique d’agression».

Organisée par le Conseil de soutien de l’Etat aux organisations non- gouvernementales et l’Association «Le Centre de recherche sur le Karabagh», la conférence a rassemblé environ 45 étudiants et titulaires d'un doctorat des principales universités des Etats-Unis, ainsi que les collaborateurs de l’Association académique américo-israélienne.

Après l’ouverture de la conférence par le président de l’Association «Le Centre de recherche sur le Karabagh», Eltchin Ahmadov, le recteur de l’Académie d'administration publique Ourkhan Alakbarov a abordé l’activité de cet établissement d’enseignement supérieur, ainsi que les réalisations que le pays a obtenues dans différents domaines au cours des dernières années.

Puis Ali Hassanov, adjoint du président azerbaïdjanais pour les affaires publiques et politiques, a pris la parole. Il a d’abord fourni des informations sur le pays. «Selon les indicateurs politiques, économiques et humanitaires, l’Azerbaïdjan est le pays le plus puissant de la région», a-t-il estimé.

L’adjoint du président azerbaïdjanais a ensuite jeté un coup d’œil sur le climat multiculturel et de tolérance régnant en Azerbaïdjan. «Les musulmans et les représentants d’autres religions et nations vivent en paix en Azerbaïdjan. Toutes les conditions ont été créées pour qu’ils pratiquent librement leur culte. A présent, le multiculturalisme azerbaïdjanais est cité comme exemple dans le monde entier. Ceux qui pratiquent les autres religions sont respectés en Azerbaïdjan. Celui-ci provient des traditions multiculturelles dans la société azerbaïdjanaise», a-t-il estimé.

Ali Hassanov a également abordé la politique d’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan, les atrocités commises dans les territoires occupés. «Les Arméniens ont détruit tous les monuments islamiques, installations culturelles et sociales dans les territoires azerbaïdjanais occupés», a conclu l’adjoint du président de la République.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules