POLITIQUE


L’Azerbaïdjan soutiendra désormais la mission «Soutien résolu»

Bakou, 7 décembre, AZERTAC

En tant que partenaire fiable de l’OTAN et ami du peuple afghan ami, l’Azerbaïdjan va s’engager à poursuivre sa contribution significative à la mission «Soutien résolu», en assurant son aide en ce qui concerne le transport, la formation et les finances même après 2016, a déclaré le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise Elmar Mammadyarov lors de son discours à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays contribuant à la mission «Soutien résolu» de l’OTAN à Bruxelles.

«L’Azerbaïdjan a transféré à quelques reprises des sommes considérables au Fonds d'affectation spéciale de l'armée nationale afghane. Fidèles à nos engagements, nous allons continuer notre soutien financier à ce fonds. En plus, on prévoit d’apporter notre contribution dans le cadre du partenariat renforcé et durable après l’achèvement de la mission «Soutien résolu»», a annoncé le ministre E. Mammadyarov.

«Dans le même temps, l’Azerbaïdjan est fidèle à la coopération bilatérale avec l’Afghanistan. Notre pays reste également engagé au partenariat politique et à la collaboration pratique à long terme avec l’Afghanistan aux formats multilatéral et régional. Conformément à la coopération bilatérale, on est prêts à organiser des formations pour les diplômés des établissements militaires afghans», a souligné E. Mammadyarov.

İl a par ailleurs fait savoir que l’Azerbaïdjan avait assumé la coprésidence du processus d’Istanbul – cœur de l’Asie en 2017 il y a quelques jours. «Dans cette affaire, nous allons travailler en étroite coordination avec toutes les parties prenantes, notamment avec l’OTAN afin de faciliter le soutien global et durable de la communauté internationale à l’Afghanistan», a ajouté le ministre.

«Donc nous soutenons les réformes de l’Afghanistan visant l’intégration dans l’économie régionale et globale. L’Azerbaïdjan, principal acteur de la nouvelle Route de la Soie, reliera l’Afghanistan à l’Europe pour soutenir l’avenir durable de ce pays. Le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars et le port d’Alat en Azerbaïdjan lieront étroitement l’Asie et l’Europe», a-t-il conclu.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules