POLITIQUE


José Antonio Vera Gil : La coopération avec l’AZERTAC nous permettra d’obtenir plus d’information sur l’Azerbaïdjan

Madrid, 20 décembre, AZERTAC

Le président de l’Agence de presse internationale d’Espagne (EFE), José Antonio Vera Gil, a accordé une interview à l’AZERTAC dans laquelle il a partagé ses impressions sur le 5e Congrès mondial des agences de presse organisé à Bakou, l’accord-cadre de coopération conclu entre l’AZERTAC et l’EFE, ainsi que sa visite à Bakou.

- Le 5e Congrès mondial des agences de presse a été un grand succès aussi bien en termes d’organisation que de niveau des sessions et de nombre des participants. Le Congrès a été organisé de manière parfaite. L’hôtel a été très confortable, le Centre Heydar Aliyev qui a accueilli les sessions a été beau et majestueux. Les sessions avaient été très bien préparées. Les interventions et les débats suscitaient un grand intérêt chez les participants. Nous avons connu assez d’idées nouvelles et stimulatrices pour les agences de presse. Ce succès du Congrès de Bakou aura un impact positif sur nos activités futures.

- Votre visite à Bakou a été marquée par la signature d’un accord-cadre de coopération entre l’AZERTAC et l’EFE. Comment voyez-vous la future coopération entre les deux agences de presse ?

- L’établissement des liens entre les organisations médiatiques des régions lointaines revêt une importance très considérable. L’agence EFE a signé au cours des dernières années un certain nombre d’accords de coopération, intéressants pour un personnel productif et créatif. Grâce à l’accord-cadre conclu avec l’AZERTAC, nous espérons obtenir plus d’information sur l’Azerbaïdjan. A son tour, l’EFE tâchera d’émettre à l’AZERTAC des informations sur l’Espagne et les pays de l’Amérique latine qui pourront intéresser le public azerbaïdjanais.

- Quelles sont vos impressions sur l’Azerbaïdjan ?

- Ayant accueilli le 5e Congrès mondial des agences de presse, l’Azerbaïdjan a affiché une fois de plus son esprit d’organisateur et son hospitalité. Un accueil chaleureux et une grande attention ont été réservés aux dirigeants des agences de presse pour rendre inoubliable ce Congrès. L’Azerbaïdjan, c’est un pays assez moderne et sa population représente une société dynamique. En tant que pays multinational, l’Azerbaïdjan respecte toutes les croyances religieuses. Le président Ilham Aliyev a personnellement salué les participants du Congrès et prononcé un discours intéressant. Le jeune Azerbaïdjan qui célèbre le 25e anniversaire de son indépendance jouit d’une riche culture qui s’est formée pendant de longs siècles. Nous en avons été témoins.

Aygun Aliyeva

Envoyée spéciale de l’AZERTAC

Madrid

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules