SOCIETE


Présentation du documentaire «Irevan – les vérités cachées»

Bakou, 21 décembre, AZERAC

Mercredi 21 décembre, à Bakou, a eu lieu la présentation du documentaire «Irevan – les vérités cachées» (en azerbaïdjanais, russe et anglais).

Le conseiller principal du film réalisé en collaboration du Centre des Technologies de l’Information et de la Communication «Le Karabagh virtuel» et de l’Institut d’Histoire de l’Académie nationale des Sciences d’Azerbaïdjan (ANSA), est Yagoub Mahmoudov, membre correspondant de l’ANSA.

Lors de la cérémonie, Nuraddine Mehdiyev, coordinateur du Centre des Technologies de l’Information et de la Communication «Le Karabagh virtuel», a donné des informations sur le contenu et les caractéristiques du nouveau film. «L’objectif principal du documentaire consiste à transmettre à la communauté internationale, ainsi qu’aux futures générations les informations sur le riche héritage culturel de la population azerbaïdjanaise de la ville d’Irevan, un des anciens centres culturels de l’Azerbaïdjan», a-t-il fait savoir.

Puis Ali Hassanov, adjoint du président azerbaïdjanais pour les affaires publiques et politiques, a partagé ses points de vue sur le documentaire.

Qualifiant de projet sérieux ce documentaire, Ali Hassanov a dit que cela n’était pas suffisant. «Ici, nous devons donner une meilleure description de l’histoire d’Irevan ancien, y compris ses mosquées et monuments. Il faut préparer des brochures sur ces monuments et les distribuer parmi les touristes. Ces derniers doivent savoir comment les Arméniens suppriment l’histoire de l’Azerbaïdjan», a-t-il insisté.

«Traditionnellement, les pays voisins contribuent au développement de l’un de l’autre. Toutefois, le voisinage avec l’Arménie n’a créé que des problèmes, le danger de détruire notre culture, la menace contre notre sécurité. Des génocides ont été commis contre notre peuple. Notre tâche géopolitique, c’est de conserver notre histoire, notre culture, notre existence physique et notre développement ultérieur», a estimé l’adjoint du président azerbaïdjanais.

Étant ensuite intervenu, le ministre de la Jeunesse et des Sports Azad Rahimov a noté que les monuments immatériels et culturels appartenant au peuple azerbaïdjanais dans les territoires occupés par les Arméniens étaient détruits.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules