POLITIQUE


Le Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan condamne fermement le nouvel acte de sabotage des forces armées arméniennes

Bakou, 29 décembre, AZERTAC

Le Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan condamne fermement le nouvel acte de sabotage commis par un groupe de reconnaissance des forces armées arméniennes à la frontière Arménie-Azerbaïdjan ce jeudi matin et leurs actions visant à aggraver délibérément la situation.

Le Ministère des Affaiçres étrangères déclare dans un communiqué qu’au lieu de prendre des mesures nécessaires et participer aux négociations substantielles pour le règlement du conflit en conformité avec les discussions que les présidents arménien et azerbaïdjanais ont menées lors des réunions de Vienne et Saint-Pétersbourg, l’Arménie s’efforce de maintenir le statu quo en tentant de violer les pourparlers par différentes actions provocatrices, poursuivre son agression contre l’Azerbaïdjan, y compris le renforcement de sa présence dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, ainsi que d’impliquer une troisième partie dans ce conflit.

Bakou a réitéré à plusieurs reprises que la poursuite de l’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan et l’existence des troupes arméniennes sur les territoires souverains de l’Azerbaïdjan constituent une menace majeure pour la paix et la sécurité régionale, ainsi que la raison principale de la violation du cessez-le-feu et des incidents survenus. Les hostilités d’avril lancées à l’instigation et la provocation de l’Arménie en sont une parfaite illustration.

«Nous considérons comme unilatérale le commentaire du secrétaire général de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Le fait que le secrétaire général de l’OTSC a appelé la «République du Haut Karabagh» le soi-disant régime établi sur les territoires de l’Azerbaïdjan, qui est tout au contraire de la position officielle des pays membres et la nature du processus de négociations mené avec la médiation des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, est inadmissible. Le secrétaire général de l’OTSC doit analyser et évaluer correctement la situation avant de faire un quelconque commentaire ou intervention. Le recours à une nouvelle provocation par l’Arménie déçue après le dernier sommet de Saint-Pétersbourg de l’OTSC ne doit pas faire exception.

La République d’Azerbaïdjan va poursuivre ses efforts et les négociations substantielles avec les coprésidents du Groupe de Minsk de l’IOSCE pour régler ce conflit sur la base des normes et principes du droit international, les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Acte final d’Helsinki, mettre un terme à l’agression de l’Arménie contre elle et éliminer les conséquences de l’occupation, ainsi qu’assurer l’ intégrité territoriale et la souveraineté du pays», stipule le communiqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules