POLITIQUE


Les liens Azerbaïdjan-Andorre au menu des discussions

Madrid, 6 janvier, AZERTAC

L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Espagne, Anar Maharramov, s’est entretenu jeudi avec Gilbert Saboya Sunyé, ministre des Affaires étrangères de la Principauté d’Andorre.

Lors de l’entretien, un échange de vues a eu lieu sur l’élargissement des liens bilatéraux, à ce titre, l’accent a été mis sur l’importance des visites réciproques de haut niveau.

Ensuite, les parties ont discuté des projets d’accord en cours de révision par les parties. Le ministre andorran des affaires étrangères a fait savoir que les entreprises locales avaient l’intention d’investir en Azerbaïdjan, ajoutant qu’à cet égard son pays était intéressé par la coopération économique avec l’Azerbaïdjan.

L’ambassadeur Anar Maharramov a donné des informations sur les réformes économiques réalisées dernièrement en Azerbaïdjan, marquant que cela donnait déjà des résultats positifs. Il a évoqué la possibilité d’élargir les relations avec l’Andorre.

Puis, le ministre a exprimé sa préoccupation face à la hausse de la tension survenue sur la ligne de contact des armées à la fin de l’année précédente, s’est intéressé à la situation actuelle du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

« La dernière tension survenue sur la ligne de contact a été un nouvel acte de provocation commis par les forces armées arméniennes suite auquel l’Arménie en a subi les plus lourdes conséquences », a indiqué l’ambassadeur Anar Maharramov.

Le ministre s’est dit pour le règlement du conflit par des moyens pacifiques, dans le cadre des frontières internationalement reconnues des pays, exprimant son espoir que la justice sera bientôt rétablie dans cette affaire.

Lors de l’entretien, l’ambassadeur A. Maharramov a parlé des projets d’envergure réalisés à l’initiative et avec la participation de l’Azerbaïdjan, indiquant qu’ils servaient au développement des pays de la région. « Menant une politique d’occupation, l’Arménie reste à l’écart desdits projets », a marqué l’ambassadeur.

Les parties ont également discuté d’autres questions d’intérêt réciproque.

Aygun Aliyeva

Envoyée spéciale de l’AZERTAC

Madrid

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules