CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président Ilham Aliyev : Les priorités économiques de l’Azerbaïdjan pour l’année 2017

Bakou, 13 janvier, AZERTAC

Le site officiel du Forum économique de Davos a publié le 12 janvier l’article intitulé « Les Priorités économiques de l’Azerbaïdjan pour l’année 2017 » du président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev. Nous vous présentons cet article

x x x

Les mesures appropriées réalisées ces dernières années dans tous les domaines de la vie du pays ont donné des résultats réussis.

L’exécution des projets d’importance globale dans les différents secteurs de l’économie, l’énergie y comprise, sert non seulement à accroître les opportunités de notre pays, mais également à développer la coopération régionale et internationale. A cet égard, le projet de Corridor gazier Sud, réalisé à l’initiative et le leadership de l’Azerbaïdjan, contribuera considérablement à renforcer la sécurité énergétique de l’Europe en acheminant le gaz azerbaïdjanais sur les marchés européens. Dans le cadre du projet, 87 pour cent des travaux du développement du gisement de gaz Chahdeniz-2, 72 pour cent des travaux de l’élargissement du gazoduc du Caucase du Sud, 60 pour cent du gazoduc transanatolien (TANAP), 30 pour cent des travaux de la construction du gazoduc transadriatique (TAP) sont effectués. Il est à noter que le gisement de Chahdeniz constitue l’un des plus grands gisements de gaz du monde et dont la capacité est estimé à 1,2 trillion de mètres cubes au minimum.

Nous nous sommes mis à mettre en œuvre aussi des projets importants en vue de réaliser le potentiel transitaire en Azerbaïdjan. La construction du chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars doit se terminer cette année. L’exécution de ce projet permettra de réduire le délai de transport des marchandises depuis la Chine vers l’Europe de 25-30 jours à 12-15 jours. Tandis que dans le cadre du corridor de transport Nord-Sud, tous les travaux sont achevés l’année dernière. Ainsi, l’Azerbaïdjan est en train de devenir un important carrefour de transport. A présent, les priorités de la politique économique consistent à diversifier encore l’économie et développer le secteur non pétrolier.

Des travaux doivent être effectués pour créer des parcs et des zones industriels dans le but de développer l’industrie. Quelques établissements industriels dont le coût d’investissement est estimé à environ 2 milliards de dollars américains seront mis en place dans le Parc industriel chimique de Soumgaït en 2018. La production des produits d’exportation tels que le coton, le tabac, la noisette, le thé, les vers à soie, etc., sera augmentée, la formation de quelques parcs agricoles et exploitations foncières sera poursuivie. La délivrance des visas électroniques ces derniers temps, l’application du système « Tax free », l’organisation des événements réputés comme les premiers Jeux européens et le Grand Prix de F1 contribuent considérablement au développement du tourisme dans le pays.

En même temps, il faut indiquer qu’à côté de nos succès obtenus nous nous sommes également heurtés à des défis. Les processus de crise économique mondiale ont eu un impact aussi sur l’économie azerbaïdjanaise, les revenus ont diminué et la monnaie nationale a enregistré une dépréciation de 10,1 pour cent. Pourtant, nous réussissons à résoudre les complications en faisant des démarches adéquates. Une Feuille de route stratégique a été approuvée, de profondes réformes sont en cours de réalisation dans les domaines structural, institutionnel, financier et de crédit, la gestion en matière fiscale et douanière se perfectionne, la transparence est assurée dans tous les domaines pour atteindre un développement encore plus durable. Par exemple, bien que le chiffre d’affaires ait connu une baisse pendant les dix mois de l’année dernière, le volume collecté des taxes douanières s’est accru de 53 pour cent.

La force de l'Azerbaïdjan n'est pas seulement dans son économie : l'Azerbaïdjan est un pays multiethnique. Les représentants des différents groupes ethniques et religieux y vivent depuis des siècles dans une ambiance de paix, de compréhension mutuelle et de dialogue. Un esprit de tolérance a toujours prévalu en Azerbaïdjan où l’année 2016 a même été proclamée Année du multiculturalisme. Il est déjà devenu un important pays accueillant des événements mondiaux réputés consacrés au dialogue entre les civilisations, les religions et les cultures. A ce titre, le 7e Forum mondial de l'Alliance des civilisations de l'ONU, qui s'est déroulé avec succès à Bakou en 2016, constitue un bon exemple et une manifestation réelle de l'attitude face à l'esprit du multiculturalisme en Azerbaïdjan. La visite officielle du pape François en Azerbaïdjan l'année dernière est particulièrement remarquable. Pendant ce voyage historique, le chef de l'Église catholique de Rome a adressé des messages très clairs au monde. Ses précieuses pensées sur le multiculturalisme en Azerbaïdjan reflètent non seulement la réalité, mais aussi son appréciation par le chef suprême de l’Eglise catholique.

L'Azerbaïdjan a également eu beaucoup de succès dans les sports, à côté de tous ces autres domaines. Les complexes sportifs olympiques les plus modernes et les autres installations pertinentes ont été construits dans la capitale ainsi que dans les provinces. Le soutien de l'État au sport et l'infrastructure moderne mise en place ont considérablement augmenté l'intérêt de la jeunesse pour le sport. Le succès des athlètes azerbaïdjanais aux événements sportifs les plus importants est devenu une bonne tradition et ils l'ont prouvé une fois de plus aux Jeux olympiques de Rio. En ce qui concerne le nombre de médailles, nos athlètes ont remporté 18 médailles et se sont classés au 14e rang mondial, au 7e rang européen, au 2e rang des pays post-soviétiques et au premier rang parmi les pays musulmans.

L'Azerbaïdjan est également l’un des pays connus accueillant des événements sportifs réputés. Notre pays a accueilli en 2015 les premiers Jeux européens et en 2016, à Bakou, le Grand Prix de Formule 1, suivi par 500 millions de téléspectateurs dans le monde entier. L'attention de la communauté sportive internationale sera de nouveau centrée sur l'Azerbaïdjan cette année lors des Jeux de solidarité islamique 2017. Tout en renforçant la coopération internationale dans le domaine des sports, ces évènements vont également augmenter de manière significative le nombre de touristes visitant l'Azerbaïdjan, contribuant ainsi au développement du secteur touristique.

Je suis sûr que l’année 2017 sera celle de la croissance de l’économie azerbaïdjanaise. Nous continuerons à mettre en œuvre des réformes économiques efficaces. Dans le même temps, nous allons augmenter les dépenses pour financer les initiatives sociales. La diversification de notre économie est presque terminée. Actuellement, près de 70% de notre PIB provient de l'industrie pétrolière. Aujourd'hui, notre objectif primordial est de diversifier nos exportations. Les démarches que nous avons effectuées en 2016 contribueront à l’atteindre. L'Azerbaïdjan s’est déjà positionné à la 37e place au classement mondial de la compétitivité du Forum économique mondial (à la première place dans l’espace de la CEI) et nous sommes déterminés à renforcer ce succès.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter