POLITIQUE


Le MAE : La politisation de l’extradition d’Alexandre Lapchine en Azerbaïdjan n’est pas juste

Bakou, 8 février, AZERTAC

Les tentatives de politiser l’ouverture d’une procédure pénale contre Alexandre Lapchine, possédant différentes nationalités, conformément au Code pénal de la République d’Azerbaïdjan, et son extradition en Azerbaïdjan ne sont pas justes. Cette question qui revêt un caractère tout à fait juridique doit être examinée au plan juridique. C’est ce qu’a indiqué dans un communiqué le Ministère des Affaires étrangères.

Le communiqué indique : Malgré les avertissements des ministères des Affaires étrangères des pays dont il possède la nationalité, Alexandre Lapchine a effectué, sans avoir l’autorisation du gouvernement azerbaïdjanais, des voyages illégaux dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les forces armées arméniennes et a lancé des messages visant à partager l'intégrité territoriale internationalement reconnue de la République d'Azerbaïdjan. Sachant que son nom figurait sur la liste des personnalités indésirables en Azerbaïdjan, il était entré en juillet 2016 en Azerbaïdjan avec le passeport d’un autre pays. Il a déclaré ouvertement avoir fait ces actes de manière délibérée et hostile.

Comme les actions d’Alexandre Lapchine comportent les éléments constitutifs des messages dirigés contre l’Etat et du franchissement illégal des frontières nationales, le Parquet général a lancé une procédure pénale conformément aux articles 281.2 (messages dirigés contre l’Etat) et 318.2 (franchir illégalement la frontière nationale de la République d’Azerbaïdjan) du Code pénal de la République d’Azerbaïdjan et un avis de recherche international à son encontre.

L’affaire Alexandre Lapchine montre une fois de plus que l’Arménie incite les étrangers par différents moyens illégaux et en les trompant à effectuer des voyages dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan et cherche ensuite à les instrumentaliser pour sa promotion politique.

Le Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan invite, une fois de plus, les citoyens étrangers à se retenir des voyages illégaux dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les forces armées de l’Arménie et les autres pays à mettre leurs citoyens au courant des désavantages juridiques de ce genre de voyages.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules