POLITIQUE


Référendum constitutionnel au Haut-Karabagh : la communauté azerbaïdjanaise de la région s’insurge

Bakou, 18 février, AZERTAC

L’Association de la Communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan vient de publier un communiqué concernant le referendum constitutionnel au Haut-Karabagh, occupé par les forces armées arméniennes, prévu pour le 20 février 2017.

«La communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh déclare que ce soi-disant référendum s'inscrit en violation flagrante de la Constitution de l’Azerbaïdjan, des normes et principes du droit international et ne prend pas en compte le droit de vote des Azerbaïdjanais ayant vécu historiquement au Haut-Karabagh.

Cet incident qui a provoqué une vive protestation du peuple azerbaïdjanais, y compris la communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh, a été discuté et condamné fermement lors d’une réunion de l’administration de l’Association de la Communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan tenue le 15 février. Les élections légitimes dans la région du Haut-Karabagh de l’Azerbaïdjan ne peuvent se dérouler qu’après le retrait des forces armées arméniennes des territoires occupés, le retour des Azerbaïdjanais expulsés de ces territoires dans leur foyer natal.

La nécessité de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’inviolabilité des frontières de l’Azerbaïdjan est indiquée dans les résolutions № 822, 853, 874 et 884 concernant l’élargissement de l’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adoptées en 1993. Bien que le retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces d’occupation des territoires occupés de l’Azerbaïdjan ait été revendiqué dans les documents du Conseil de sécurité de l’ONU, les efforts du Groupe de Minsk de l’OSCE n’ont donné aucun résultat efficace en raison de la position agressive claire de la République d’Arménie.

Cette dernière a, à plusieurs reprises, organisé, contrairement aux normes et principes du droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et en ignorant les décisions des organisations internationales concernant le conflit du Haut-Karabagh, ce genre d’élection provocatrice dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan. Avec d’autres actions illégales, l’Arménie porte également un coup sérieux aux négociations menées dans le cadre du Groupe de Minsk de l’OSCE, aux efforts de la communauté internationale d’établir la paix et la coopération dans la région.

Tout le monde le sait que le soi-disant régime établi dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan est une institution criminelle créée par l’Arménie sur la base du nettoyage ethnique de la population azerbaïdjanaise. Voilà pourquoi les organisations internationales et les pays mondiaux n’ont jamais reconnu les soi-disant élections précédentes organisées par l’Arménie afin de dissimuler sa politique d’agression. La communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh espère que les actions non constructives de l’Arménie seront une fois de plus dénoncées fermement par la communauté internationale et des mesures encore plus efficaces seront prises pour que ce pays agresseur mette fin à sa politique d’occupation.

Le règlement du conflit passe, en premier lieu, par la fin de l’occupation, le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés et le retour des personnes déplacées dans leur terre natale. A cet égard, il est nécessaire que des centaines de milliers Azerbaïdjanais déplacés du Haut-Karabagh et des régions avoisinantes occupés, y compris plus de 80 mille Azerbaïdjanais du Haut-Karabagh retournent dans leur foyer natal.

La communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh de l’Azerbaïdjan est en faveur de l’établissement d’un dialogue et des relations basés sur la confiance mutuelle entre les communautés arménienne et azerbaïdjanaise de la région pour parvenir à l’assurance de la paix durable dans la région. Malheureusement, l’Arménie est opposée à ce genre d’initiative constructive.

Ayant exprimé sa protestation contre le referendum constitutionnel dans ce soi-disant régime, l’Association de la Communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan réitère que l’intégrité territoriale, l’indépendance et la souveraineté de l’Azerbaïdjan sont confirmées dans tous les documents concernant le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh qu’ont adopté toutes les organisations internationales, notamment l’ONU, l’OSCE, le Conseil de l’Europe, l’Organisation de la coopération islamique, ainsi que le Parlement européen.

L'acquisition de territoires par la force et la légalisation du pouvoir sous le nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes sont en contradiction avec les principes du droit international.

Nous considérons que le rétablissement de la paix et de la coopération à long terme dans la région est impossible avant que les forces armées arméniennes ne se retirent pas des territoires occupés de l’Azerbaïdjan et le conflit ne soit pas réglé de façon équitable. Nous espérons que le conflit du Haut-Karabagh sera réglé conformément aux normes du droit international, la population azerbaïdjanaise retournera dans sa terre natale et justice sera rendue», stipule le communiqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules