POLITIQUE


Présentation des ouvrages analysant la politique d’épuration ethnique et génocidaire des Arméniens contre les Azerbaïdjanais VIDEO

Bakou, 25 février, AZERTAC

Samedi 25 février, s’est tenue la présentation des ouvrages du professeur Ali Hassanov, docteur en histoire, adjoint du président azerbaïdjanais pour les affaires publiques et politiques, intitulés «Le génocide de Khodjaly : ses causes, ses conséquences et sa reconnaissance à l’échelle internationale» et «Les étapes de la politique d’épuration ethnique et génocidaire contre les Azerbaïdjanais».

La cérémonie qui a réuni des fonctionnaires d’Etat et de gouvernement, des députés du Milli Medjlis, des scientifiques et personnalités culturelles, des journalistes, a commencé par une minute de silence observée en mémoire des fils héroïques de la Patrie qui ont sacrifié leur vie pour la libération des territoires de l’Azerbaïdjan.

Ces ouvrages sont consacrés aux causes et conséquences de la politique d’épuration ethnique, de génocide et d’agression menée délibérément par les nationalistes arméniens contre le peuple azerbaïdjanais. L’auteur transmet l’essence du nationalisme et du chauvinisme arméniens aux lecteurs nationaux et étrangers.

Les ouvrages sont parus en 8 langues – azerbaïdjanais, turc, russe, anglais, français, allemand, arabe et chinois. C’est très important non seulement pour étudier les pages sanglantes de l’histoire azerbaïdjanaise et les graver dans les mémoires, mais aussi pour transmettre de manière plus large la politique de terrorisme d’Etat de l’Arménie à la communauté internationale et la dénoncer.

L’ouvrage intitulé «Le génocide de Khodjaly : les causes, les conséquences et sa reconnaissance dans l’arène internationale» met en lumière les revendications territoriales et l’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan au XXe siècle, y compris la politique d’épuration ethnique et génocidaire contre les Azerbaïdjanais en 1988-1993. Surtout, le génocide que les Arméniens ont commis à Khodjaly vers la fin du XXe siècle y est considéré comme l’un des crimes les plus graves contre l’humanité. Ce génocide est mis dans le même rang que les massacrés de Khatyn, Rwanda, Srebrenica et Holocauste.

Dans l’ouvrage, l’auteur analyse largement les férocités que les forces armées arméniennes ont commises contre la population civile azerbaïdjanaise lors de l’occupation de la ville de Khodjaly le 26 février 1992.

Dans le deuxième ouvrage intitulé «Les étapes de la politique d’épuration ethnique et génocidaire contre les Azerbaïdjanais», le génocide et les nettoyages ethniques perpétrés par les nationalistes arméniens contre les Azerbaïdjanais quatre fois au XXe siècle – en 1905-1906, 1918-1920, 1948-1953 et 1988-1993, sont analysés sur la base des sources fiables. L’auteur jette la lumière sur les revendications territoriales des nationalistes arméniens, le terrorisme, la politique de purification ethnique et génocidaire qu’ils ont menés contre les Azerbaïdjanais.

L’ouvrage contient également des documents et cartes sur les différentes périodes de l’histoire de l’Azerbaïdjan, les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, des photos et informations sur les territoires de l’Azerbaïdjan occupés par les forces armées arméniennes.

Le responsable d’édition des ouvrages est Aslan Aslanov, directeur général de l’Agence de presse nationale d’Azerbaïdjan (AZERTAC), le rédacteur scientifique – Eltchin Ahmadov, docteur en sciences politiques, directeur du Centre d’études sur le Karabagh, président du Conseil de coordination de l’Association de la Communauté azerbaïdjanais de la région du Haut-Karabagh de la République d’Azerbaïdjan.

Ils constitueront une source importante pour les historiens, les spécialistes chargés de la politique étrangère, ainsi que le large public.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules