POLITIQUE


Un député allemand publie un communiqué sur le génocide de Khodjaly

Berlin, 4 mars, AZERTAC

Le membre du Bundestag allemand Mark Hauptmann a signé un communiqué sur le génocide de Khodjaly. Le communiqué intitulé «Le 25e anniversaire du conflit du Haut-Karabagh» a été publié par le journal Südthüringen Kruier.

«25 ans passent depuis les crimes perpétrés par les forces armées arméniennes contre des civils à Khodjaly, ainsi que l’occupation illégale des territoires de l’Azerbaïdjan. Des dizaines de milliers de personnes ont péri, des centaines de milliers d’Azerbaïdjanais ont été expulsés de leur terre natale à la suite de ce conflit.

Bien qu’une trêve ait été signée en mai 1994 et les belligérants aient déclaré à plusieurs reprises leur engagement pour une solution pacifique au conflit sur la base des normes du droit international, les combats sporadiques continuent de se produire sur la ligne de contact. Les parties ont recouru à l’artillerie lourde lors des récentes hostilités.

La durée du conflit et son escalade en avril dernier donnent des motifs de préoccupation à propos de la sécurité et la stabilité dans la région. Le règlement pacifique du conflit est nécessaire. Les efforts du Groupe de Minsk créé à cette fin en 1992 doivent être désormais soutenus, l’escalade de la violence doit être évitée. Il est urgent de trouver une solution politique à ce conflit.

Les normes du droit international et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU sont claires : l’inviolabilité des frontières internationalement reconnues des pays du Caucase du Sud constitue la base du règlement pacifique du conflit. Cela signifie en premier lieu la libération des territoires occupés illégalement et le retour des personnes déplacées à leur foyer natal.

İl faut faire tout pour que la tragédie survenue dans la nuit du 25 au 26 février 1992 à Khodjaly ne soit pas répétée”, stipule le communiqué.

«Bien que les efforts déployés pour la solution politique du conflit aient échoué, l’amélioration de la situation humanitaire dans les zones de conflit et la diplomatie pour l’avenir de la région restent comme une exigence du temps», écrit M. Hauptmann.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules