POLITIQUE


Guiorgui Margvelachvili : L’Azerbaïdjan est un ami proche et un partenaire stratégique de la Géorgie

Tbilissi, 22 avril, AZERTAC

Le président géorgien Guiorgui Margvelachvili a reçu vendredi le cheik ul-islam Allahchukur Pachazadé, dirigeant de la Direction des Musulmans du Caucase.

Le président géorgien a dit que l’Azerbaïdjan était un ami proche et un partenaire stratégique de la Géorgie. Il a indiqué que les deux Etats et les deux peuples entretenaient des relations aussi en matière morale. «Nous apprécions hautement le rôle des leaders religieux dans le renforcement de la paix et de la stabilité dans la région et, à ce titre, votre visite en Géorgie revêt une importance cruciale. La Géorgie est un pays tolérant et est contre le radicalisme religieux. Dans ce domaine aussi nous devons lutter ensemble».

Le président Guiorgui Margvelachvili a hautement apprécié le rôle des Azerbaïdjanais résidant en Géorgie dans la vie politique, économique et culturelle.

Guiorgui Margvelachvili a qualifié les réformes mises en œuvre en Azerbaïdjan, l’institution du poste de vice-président, la nomination de Mme Mehriban Aliyeva à ce poste d’événement important et de démarche très importante. Il a demandé de transmettre ses salutations au président azerbaïdjanais.

Allahchukur Pachazadé a, à son tour, transmis les salutations du président azerbaïdjanais au chef de l’Etat géorgien.

Le dirigeant de la Direction des Musulmans du Caucase a dit que l’Azerbaïdjan était un pays tolérant et était intéressé par le développement harmonieux des relations avec les Etats voisins. «Les rapports amicaux et fraternels entre les leaders religieux des deux pays nous permettent d’élargir la coopération aussi dans les autres domaines, favorisent beaucoup la lutte conjointe contre le radicalisme et le terrorisme», a noté le cheik ul-islam Allahchukur Pachazadé. Il a donné des informations sur les réformes réalisées, les forums et conférences internationaux organisés en Azerbaïdjan. Il a également mis en valeur l’organisation des événements internationaux portant sur la religion en Géorgie.

Lors de l’entretien, l’accent a été mis sur la nécessité d’organiser régulièrement des rencontres entre les leaders religieux, les dirigeants de confession et des événements de sensibilisation pour la jeunesse.

Les conflits existant dans la région ont été au centre de l’attention des parties qui ont insisté sur la nécessité de l’accroissement du rôle des leaders religieux dans la solution de ces conflits.

Khataï Azizov

Envoyé spécial de l’AZERTAC

Tbilissi

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules