POLITIQUE


Hikmet Hadjiyev : Le dernier communiqué des coprésidents du Groupe de Minsk est symptomatique

Bakou, 19 mai, AZERTAC

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan, Hikmet Hadjiyev, s’est exprimé sur le communiqué du 18 mai des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE.

H. Hadjiyev a souligné que la communiqué standardisé des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE ne concernait que le cessez-le-feu sur fond de 25e anniversaire de l’occupation de la région de Latchine par les forces armées arméniennes et de déclaration du président arménien renonçant aux principes de Madrid renouvelées était symptomatique

«Comme la population des autres région occupées, environ 80 mille habitants de Latchine vivent eux aussi comme des réfugiés et des personnes déplacées depuis 25 ans. Le fait que les coprésidents du Groupe de Minsk, qui ont publié un communiqué le jour du 25e anniversaire de l’occupation de Latchine, n’ont rien dit à ce sujet est une approche injuste et biaisée», a-t-il fustigé.

«Les forces armées azerbaïdjanaises assurent la défense du pays et la sécurité de la population à l’intérieur du territoire de l’Azerbaïdjan sur fond d’occupation des territoires de notre république par l’Arménie.

Afin d’éliminer le danger réel pour les drones et prévenir la tentative de contrôler la profondeur de l'espace aérien de l’Azerbaïdjan, nos forces armées ont détruit, le 15 mai, comme une cible militaire légitime, un système de missile antiaérien OSA de l’armée arménienne déployé en première ligne à des fins provocatrices», a ajouté le porte-parole.

«Malheureusement, dans le communiqué des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE qui expriment leurs préoccupations concernant la violation du cessez-le-feu, on reste toujours indifférent à la présence illégale des engins et du personnel militaires de l’armée arménienne dans les territoires souverains de l’Azerbaïdjan. Comme en avril dernier, il n’y a rien quant aux tirs intenses à des lances-mines et d’autres armées sur la population et les biens civils les 16-17 mai 2017 et à l’affirmation officielle de ces faits par le côté arménien en diffusant des vidéos.

L’existence illégale des troupes armées arméniennes dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan sont la principale cause des tensions au front et de la violation de la trêve. Tout le monde le sait très bien.

Ainsi les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE qui ont publié un communiqué le jour du 25e anniversaire de l’occupation de Latchine et où les principes de Madrid renouvelées ont été refusées par le président arménien, devaient d’abord exiger le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan et faire appel à poursuivre les négociations intensives pour le règlement politique du conflit sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, en conformité avec la décision du Sommet de Budapest de l’OSCE», a-t-il expliqué.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules