ECONOMIE


La conférence «Caspian Oil and Gas 2017» entame ses travaux à Bakou.

Bakou, 1er juin, AZERTAC

La 24ème édition de la conférence internationale «Caspian Oil and Gas 2017» a débuté ce jeudi 1er juin à Bakou, la capitale azerbaïdjanaise.

La conférence a rassemblé environ 400 représentants venus de 30 pays du monde.

Etant intervenu lors de la session plénière au sujet de «Le rôle de l’Azerbaïdjan dans le marché énergétique mondial, l’état actuel des projets principaux et les perspectives du développement stratégique», le ministre azerbaïdjanais de l’Energie Natig Aliyev a souligné que cette conférence était une bonne plateforme pour la discussion des questions actuelles du secteur pétro-gazier. «Avec ses projets d’importance mondiale, l’Azerbaïdjan, qui est également un pays exportateur de pétrole et de gaz, modifie l’infrastructure énergétique de la région, ainsi que de l’Europe», a-t-il estimé

Abordant le Corridor gazier Sud qui vise à acheminer le gaz naturel azerbaïdjanais vers l’Europe et ses segments – TAP et TANAP, N. Aliyev a annoncé qu’en 2020, la production annuelle de gaz de l’Azerbaïdjan atteindrait 44,5 milliards de m3.

«En 2020, la production annuelle de gaz naturel de la SOCAR sera de 6,4 milliards de m3. La production du gisement Chahdeniz atteindra 26,1 milliards de m3, et celle du gisement Azéri Tchirag-Gunechli constituera 12 milliards de m3», a-t-il précisé.

Le conseiller de la société ITE Group Plc, Andrew Wood, a dit que cette conférence pétro-gazière offrait une bonne occasion pour s’échanger sur les questions actuelles du développement de ce secteur industriel, en réunissant des dirigeants et managers des principales sociétés, ainsi que des employés des ministères concernés.

Puis, a été projeté le message vidéo de Maros Sevcovic, vice-président en charge de l’Union de l’énergie.

Mme Mahdjouba Belaifa, responsable du département de l’analyse des marchés de gaz du Forum des Pays Exportateurs de Gaz (FPEG), a fait savoir que l’Azerbaïdjan créerait une nouvelle source dans le marché de gaz du continent, en acheminant le gaz de Chahdeniz–2 vers l’Europe. «Ces projets contribueront également à diversifier l’infrastructure énergétique de l’Europe», a-t-elle ajouté.

Le vice-ministre roumain de l’Energie Iulian Robert Tudorache a indiqué que le projet du Corridor gazier Sud apporterait sa contribution à l’assurance de la sécurité énergétique de l’Europe. İl a qualifié le Corridor gazier Sud de projet conforme aux intérêts du Vieux Continent.

«Depuis le début du développement jusqu’à présent, 428,4 millions de tonnes de pétrole et 133 milliards de m3 de gaz ont été produits depuis les gisements Azeri, Tchyrag et la partie en eau profonde de celui de Gunechli dans le secteur azerbaïdjanais de la mer Caspienne», a déclaré l’académicien Khochbakht Youssifzadé, premier vice-président de la SOCAR, ajoutant que plus de 42 milliards de dollars avaient été investis dans le projet jusqu’à ce moment-là.

La conférence est sponsorisée par 20 sociétés. Le sponsor principal – SOCAR, sponsors Or – BP et Petronas.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules