ECONOMIE


TAP soutient la formation en étude de sol et en gestion financière en Grèce

Bakou, 3 juin, AZERTAC

La société TAP AG, opérateur du gazoduc Transadriatique, soutient deux initiatives pour les municipalités au nord de la Grèce – formation en étude de sol et en gestion financière.

Cette initiative de TAP est conforme aux principes de la Banque européenne pour la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), ainsi que des normes internationales.

TAP collabore avec les spécialistes de l’Université d’agriculture d’Athènes sur l’étude de sol. Les scientifiques analysent les terres agricoles endommagées. Les recherches sur 18% du tronçon de Grèce du gazoduc se sont déjà achevées.

Le premier séminaire en ce sens a eu lieu à Antheia, Kosmio et Chrysoupoli.

Des séminaires supplémentaires visant à soutenir l’amélioration des conditions de vie des habitants dans les localités tout au long du gazoduc auraient lieu à l’avenir.

A noter que le gazoduc TAP constitue un segment du Corridor gazier Sud qui est l’un des projets énergétiques prioritaires pour l’Union européenne. 40,3% des travaux de construction de TAP, dont la première pierre a été posée le 17 mai 2016 à Thessalonique, en Grèce, ont déjà été effectués. Le coût total du projet est estimé à 4,5 milliards d’euros.

A présent, 2500 personnes travaillent dans les chantiers du gazoduc en Grèce. 176 sociétés grecques y ont été impliquées.

Le gazoduc Transadriatique, long d'environ 871 km (547 km en Grèce, 211 km en Albanie, 105 km sous la mer Adriatique, 8 km en Italie), ayant un diamètre de 48 pouces (38 pouces dans la partie souterraine), se joindra au gazoduc transanatolien (TANAP) à Kipoi, village grec situé à la frontière turco-grecque. Le projet TAP prévoit l'acheminement du gaz extrait du gisement de Chahdeniz-2 vers le Sud de l'Italie, ensuite vers l'Europe de l'Ouest, via la Grèce et l'Albanie en passant à travers la mer Adriatique. La capacité initiale du TAP, qui sera mis en service en 2020, sera de 10 milliards de m3 par an et devrait atteindre au plus tard 20 milliards de m3.

Au total, plus de 53 mille tubes seront utilisés dans la construction de ce gazoduc.

Les actionnaires du projet TAP sont : BP (20 %), Southern Gas Corridor CJSC (20 %), Snam (20 %), la Belge Fluxys (19 %), l'Espagnole Enagás (16 %) et la Suisse Axpo (5 %).

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules