SOCIETE


Bakou accueille la 3e réunion des dirigeants des organismes de lutte contre la corruption des Etats de l’OCE

Bakou, 6 juin, AZERTAC

La troisième réunion des dirigeants des organes de poursuite et des organismes spécialisés dans la lutte contre la corruption et des ombudsmans des Etats membres de l’Organisation de coopération économique (OCE) a entamé ses travaux mardi 6 juin à Bakou.

La réunion rassemble des dirigeants des organes de poursuite et des organismes spécialisés dans la lutte contre la corruption, des appareils d’ombudsman et d’autres institutions gouvernementales, le secrétaire général adjoint de l’OCE, le secrétaire exécutif de l’Académie internationale de lutte contre la corruption (IACA), des organisations internationales, ainsi que des fonctionnaires d’Etat et de gouvernement, des représentants du Parquet général, des organismes d'application de la loi, des ONG de l’Azerbaïdjan et des députés du Milli Medjlis.

Etant intervenu à la réunion, le procureur général d’Azerbaïdjan Zakir Garalov a souligné que suite à la politique menée par le président de la République, le pays avait apporté des contributions significatives à la coopération mutuelle dans le monde entier, y compris le monde islamique. «L’Organisation de coopération économique est une institution prestigieuse exerçant des fonctions importantes. A cet égard, cette troisième réunion a une grande importance», a estimé Zakir Garalov, ajoutant que l’Azerbaïdjan, qui a adhéré à l’OCE en 1992, prenait des mesures efficaces depuis 2004 dans la lutte contre la corruption.

Fouad Alasgarov, chef de département – adjoint du président azerbaïdjanais sur l’affaire avec les organismes d'application de la loi et les questions militaires, a lu le massage du chef de l’Etat Ilham Aliyev adressé aux participants de la réunion.

Le secrétaire général adjoint de l’Organisation de coopération économique Alavi Sabzevari a d’abord remercié le gouvernement azerbaïdjanais d’avoir organisé de haut niveau cette réunion. İl a dit que l’Azerbaïdjan était l’un des membres les plus actifs de l’OCE. Ayant jeté un coup d’œil sur l’histoire et le parcours de l’OCE, A. Sabzevari a souligné que les pays membres de cette organisation couvraient une superficie totale de plus de 8 millions de km². «L’OCE, qui donne une impulsion au développement de la société mondiale, s’est fixé des objectifs pour les 25 prochaines années. L’organisation essaye d’élargir l’action mutuelle pour le renforcement davantage de la coopération économique entre les pays membres. Les mesures de lutte contre la corruption jouent un grand rôle notamment dans ce processus. C’est pourquoi, les activités de lutte contre la corruption constituent l'une des orientations importantes dans le travail de l’OCE. On observe un développement rapide dans ce sens entre les Etats membres. L’Azerbaïdjan se distingue lui aussi par les mesures prises en la matière. On démontre une volonté unique et déterminé en termes de lutte contre la corruption dans ce pays», a-t-il conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules