POLITIQUE


Le département d’Etat américain préoccupé par l’aggravation de la situation dans le Haut-Karabagh

Washington, 22 juin, AZERTAC

La porte-parole du département d'Etat américain Heather Nauert a publié un communiqué officiel concernant la situation sur la ligne de contact des armées d’Arménie et d’Azerbaïdjan dans la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh sous occupation.

Il est noté que les Etats-Unis sont profondément préoccupés par de nombreuses victimes suite à la violation du régime de cessez-le-feu sur la ligne de contact la semaine dernière. «Nous appelons les parties à s’abstenir de l’escalade des tensions et à envisager immédiatement les mesures pour les réduire tout au long de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et de la ligne de contact des armées», stipule le communiqué.

Il est également souligné que dans leur communiqué publié le 19 juin dernier, les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE ont exhorté les parties à renouveler les négociations dans l'esprit de bonne foi et de volonté politique. «La politique que nous partageons avec les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE se résume au fait que le règlement équitable doit se baser sur le droit international reflétant l’Acte final d’Helsinki, y compris les principes de non-recours à la force, d’intégrité territoriale et de droit des peuples à disposer d'eux-mêmes», lit-on dans le document.

Pour rappel, en avril-novembre 1993, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté les résolutions №822, 853, 874 et 884 condamnant l’occupation des territoires azerbaïdjanais par les forces armées arméniennes, revendiquant leur retrait immédiat et inconditionnel de ces territoires et la création des conditions pour le retour des personnes déplacées et réfugiés azerbaïdjanais dans leur terre. En mars 2008, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté la résolution №62/243 confirmant une fois de plus la position de la communauté internationale exprimée dans les résolutions du Conseil de sécurité. Les organismes législatifs de différents pays et organisations internationales ont adopté des dizaines de nouvelles résolutions exigeant le retrait des troupes arméniennes de l’Azerbaïdjan. Malgré tout, l’Arménie poursuit l’occupation des territoires azerbaïdjanais et ne respecte pas les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules