POLITIQUE


Des parlementaires européens demandent à l’Arménie  d’arrêter la violence

Paris, 6 juillet, AZERTAC

Trois parlementaires européens, la Française Rachida Dati, le Slovène Ivo Vajgl et la Lettone Iveta Grigule, ont publié un communiqué de presse à la suite de la dernière provocation militaire meurtrière de l’Arménie dans le village d’Alkhanly de la région azerbaïdjanaise de Fuzouli.

L’AZERTAC présente le texte dudit communiqué de presse dans toute son intégrité.

«A la suite d’une provocation militaire arménienne dans le village d’Alkhanly dans le district de Fuzouli en Azerbaïdjan, deux civiles ont été tuées. Nous présentons à leurs familles nos plus sincères condoléances, et nous assurons le peuple azerbaïdjanais de tout notre soutien.

Ces vies brisées, cette inhumanité, tout cela doit cesser. Dans la résolution de conflit, seul le respect du droit international doit prévaloir. La violence ne sera jamais la solution.

Alors que les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE ont demandé aux deux parties de cesser leurs actions militaires, il nous revient de demander à l’OSCE un engagement plus clair dans la protection des civils et dans le respect de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.

Enfin, en responsabilité, nous responsables politiques européens demandons à l’Arménie d’arrêter au plus vite la prise en otage lâche et illégale de civils, pour des revendications politiques injustifiées et illégitimes.»

Rachida Dati, PPE, France

Ivo Vajgl, ALDE, Slovénie

Iveta Grigule, ALDE, Lettonie

 

Chahla Aghalarova

Envoyée spéciale de l’AZERTAC

Paris

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules