POLITIQUE


Les militants de TEAS ont organisé une action de protestation devant l’ambassade d’Arménie à Londres

Bakou, 10 juillet, AZERTAC

Une action de protestation contre le meurtre de la population civile suite aux dernières provocations militaires par les forces armées arméniennes a été organisée devant l’ambassade d’Arménie à Londres.

Le 8 juillet, après avoir distribué des photos représentant le corps ensanglanté de la petite Zehra de deux ans, les militants du Cercle Européen d’Azerbaïdjan (TEAS) et les représentants de la diaspora azerbaïdjanaise ont placé cinq poupées ensanglantées sur les marches de l’escalier de l’ambassade d’Arménie.

Les membres de la diaspora ont relié cette action symbolique au meurtre de Zehra, âgée de deux ans, et de sa grand-mère, habitantes innocentes du village d’Alkhanly de la région azerbaïdjanaise de Fuzouli, par les forces armées de l’Arménie.

Ce fait est en contradiction avec la Convention de Genève du 12 août 1949 et les autres conventions internationales adoptées afin de garantir la sécurité de la population civile.

Cet acte inhumain des Arméniens a été fermement condamné par les membres des organes législatifs de la Grande-Bretagne, de la France, de la Belgique et du Parlement européen, ainsi que des Nations Unies, de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, de l’Organisation de la coopération islamique et d’autres institutions internationales.

Cette tragédie humaine confirme une fois de plus la nécessité de l’accomplissement des quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies exigeant l’accélération du règlement du conflit du Haut-Karabagh et le retrait immédiat des troupes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules