POLITIQUE


Le MAE : L’appropriation par l’Arménie des monuments culturels azerbaïdjanais est contradictoire avec le droit international humanitaire

Bakou, 25 juillet, AZERTAC

«L’appropriation par l'Arménie des monuments matériels et culturels azerbaïdjanais est en contradiction avec le droit international humanitaire, en particulier avec les conventions de Genève», a déclaré Hikmet Hadjiyev, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, en commentant le déplacement du ministre arménien des Affaires étrangères, Edward Nalbandian, dans la région azerbaïdjanaise de Kelbedjer, occupée par les forces armées arméniennes, et sa participation, là-bas, à la cérémonie religieuse baptisée Gandzasar777.

«C'est un nouvel exemple de la politisation de la falsification des faits historiques et religieux par l'Arménie. Nous aimerions rappeler au ministre arménien des affaires étrangères que le nom original de cette église albanienne, située à Kelbédjer, une région azerbaïdjanaise occupée par les forces armées arméniennes, n'est pas Gandzasar, mais Gandjasar. Ce monument albanien n'a rien à avoir avec l'Eglise grégorienne arménienne. Les historiens azerbaïdjanais et étrangers l’ont prouvé par des faits probants», a précisé Hikmet Hadjiyev.

«La participation du ministre arménien des Affaires étrangères à cette cérémonie montre que l'Arménie n'est pas intéressée par le règlement négocié du conflit et vise à maintenir et renforcer le statu quo et mène délibérément la politique d'annexer la région du Haut-Karabagh et les autres districts avoisinants occupés de l’Azerbaïdjan» a ajouté le porte-parole du ministère.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules