POLITIQUE


Saint-Pétersbourg: 39e session plénière de l’AP de la CEI

A+ A

Bakou, 30 novembre (AZERTAC). Une délégation parlementaire azerbaïdjanaise dirigée par Ogtay Assadov, président du parlement d’Azerbaïdjan a participé à la 39e session de l’Assemblée parlementaire de la Communauté des Etats Indépendants (l’AP de la CEI) à Saint-Pétersbourg.

Lors de son discours d’ouverture, Mme Valentina Matvienko, présidente du Conseil de l’Assemblée parlementaire de la CEI et du Conseil de la Fédération de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, a hautement apprécié de tels événements et a mis l’accent sur leur rôle pour le développement des relations bilatérales et parlementaires au sein de la CEI. Elle a noté que les lois types adoptées étaient très importantes pour l’élargissement des relations interparlementaires en matière de la législation.

Ensuite, les projets de loi type «Sur la protection du patrimoine archéologique», «Sur le e-document», «Sur la surveillance dans la lutte contre la corruption», «Sur le secret commercial», «Sur la vérification environnementale», «Sur le Code de l’éducation et le Code général des Impôts», «Sur les parcs scientifiques» ont été discutés et adoptés après les commentaires et les recommandations.

Les chefs des délégations parlementaires ont tenu une conférence de presse lors de laquelle ils ont répondu aux questions des journalistes.

L’après midi, la conférence internationale sur «La sécurité nucléaire dans le monde moderne : Le rôle des parlements pour la dissuasion et la non prolifération des armes chimiques» a entamé ses travaux. Les participants de cette conférence ont visité l’exposition intitulée «La sécurité nucléaire dans le monde moderne».

Mme Valentina Matvienko, présidente du Conseil de l’Assemblée parlementaire de la CEI et du Conseil de la Fédération de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie a ouvert la conférence. Elle a parlé de l’importance de telles conférences pour le rétablissement de la paix et de la prospérité dans le monde et a mis l’accent sur la nécessité d’augmenter le rôle des parlements en ce sens.

Après avoir lu le message de Noursoultan Nazarbaïev, président kazakh, adressé aux participants de la conférence, le président de la chambre basse du parlement kazakh, Nourlan Nigmatouline a fait un rapport autour du sujet.

Ensuite, les présidents des parlements des pays membres de la CEI ont pris la parole et le président du parlement azerbaïdjanais Ogtay Assadov a noté que la sécurité nucléaire et la dissuasion des armes nucléaires étaient devenues une question globale sur l’arène internationale et que tous les pays avaient une responsabilité collective. Quelle que soit l’objectif, l'attitude irresponsable envers le nucléaire est inacceptable. A titre d’exemple, on peut montrer les accidents de Tchernobyl et de Fukushima qui ont conduit à une grande tragédie et à la perte en vie humaine.

La communauté internationale prend des mesures globales afin d’assurer la sécurité nucléaire. Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en est un bon exemple. Ce Traité est entré en vigueur il y a 43 ans. Il est à noter que la prévention du terrorisme nucléaire était l’un des objectifs principaux de la communauté internationale.

La Convention internationale sur la lutte contre le terrorisme nucléaire, adoptée le 13 avril 2005, est très importante. Cet accord a été signé le 12 septembre 2005 et ratifié le 2 décembre 2008 en République d’Azerbaïdjan. Aujourd’hui, 155 pays ont rejoint ce document et les procédures législatives relatives à sa ratification ont été mises en oeuvre dans 88 pays. Le président du parlement azerbaïdjanais a noté que les vieilles centrales nucléaires étaient un grand danger dans toutes les régions et qu’il fallait suspendre entièrement leurs activités. Comme par exemple, il a montré la Centrale nucléaire de Metsamor, en Arménie.

Le président du Milli Medjlis a noté le rôle et la responsabilité des parlements pour assurer la formation d’une base juridique pour la non-prolifération des armes nucléaires. Il a souhaité des succès à tous les parlements nationaux dans leurs activités pour la mise en place d’une base juridique solide afin de créer un monde sans armes nucléaires.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules