POLITIQUE


L’expérience réussie que l’Azerbaïdjan a obtenue en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU est intéressante pour la Nouvelle-Zélande

A+ A

Bakou, 5 décembre (AZERTAC). Le vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, M. Khalaf Khalafov, a rencontré la délégation conduite par M. Jim Bolger, envoyé spécial du Premier ministre pour les pays de l’Asie centrale et ancien Premier ministre néozélandais.

M. Khalaf Khalafov a dit que l’Azerbaïdjan accordait une importance considérable au développement de la coopération avec l’Australie et les Etats de l’Océanie, a-t-on appris auprès du Ministère des Affaires étrangères.

Le vice-ministre a dit que l’existence d’une volonté politique réciproque et d’un grand potentiel pour le développement davantage des relations azerbaïdjano – néo-zélandaises suscitait de la satisfaction et a souligné la nécessité d’intensifier les visites de différents niveau entre les deux pays.

M. Khalaf Khalafov a informé les membres de la délégation néo-zélandaise sur les priorités de la politique étrangère de l’Azerbaïdjan, la politique énergétique, le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et ses désavantages, la position équitable de l’Azerbaïdjan concernant le règlement du conflit et les processus régionaux. Il a également parlé de la contribution que l’Azerbaïdjan avait apportée en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies au renforcement de la paix et de la sécurité internationales, ainsi qu’au processus de développement du dialogue interculturel.

M. Jim Bolger a déclaré qu’ils avaient été témoins d’un développement dynamique en Azerbaïdjan, a noté qu’il existait des opportunités nécessaires pour développer, avec des efforts communs, les relations bilatérales.

L’expérience réussie que l’Azerbaïdjan a obtenue en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU est intéressante pour la Nouvelle-Zélande, a dit M. Jim Bolger.

Lors de la rencontre un échange de vues a eu lieu sur la coopération entre les deux pays au sein des organisations internationales et les moyens de développer les relations économiques et commerciales.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules