POLITIQUE


Parlement européen: conférence internationale dans le cadre de la campagne «Justice pour Khodjaly»

A+ A

Bakou, 6 décembre (AZERTAC). La conférence internationale sur «Impunité et Responsabilités après le Crime contre l'Humanité et le Nettoyage ethnique» s’est tenue au siège du Parlement européen à Bruxelles.

La conférence, tenue à l’initiative de Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, coordinatrice générale pour le dialogue interculturel du Forum de la Jeunesse de la Conférence Islamique pour le Dialogue et la Coopération (ICYF-DC), a pour objectif de fournir la communauté internationale des informations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et de parvenir à l’évaluation politique et juridique de la tragédie de Khodjaly par la communauté internationale.

Organisée dans le cadre de la campagne internationale «Justice pour Khodjaly», par l’ICYF-DC et l'Initiative européenne musulmane pour la cohésion sociale (EMISCO), ainsi qu’avec le soutien du Fonds de la Jeunesse auprès de la Présidence de la République d’Azerbaïdjan, la conférence a accueillait les députés du Parlement européen, les ambassadeurs des pays étrangers accrédités à Bruxelles, les dirigeants et représentations des ONG internationales.

Les députés autrichien et britannique du Parlement européen, Karin Kadenbach et Sajjad Karim, ont noté que des massacres commis à tout moment et partout dans le monde, y compris celui à Khodjaly, avaient conduit à la violation de la paix et de la stabilité dans le monde. Ils ont condamné de tels massacres en les qualifiant comme un crime contre l’humanité.

L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Belgique Fouad Isgandarov, le représentant de l’Organisation de coopération islamique pour l’Union européenne Arif Mammadov ont souligné que suite à l’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan 20% du territoire de l’Azerbaïdjan avaient été occupé, plus d’un million d’Azerbaïdjanais étaient devenus réfugiés et personnes déplacées, les auteurs du génocide de Khodjaly, commis impitoyablement contre les civils, étaient restés encore impunis.

Après la cérémonie d’ouverture, la conférence a suivie son travail en panel interactif.

Lors de cette réunion, Sevindj Isgandarova a fait une présentation sur la campagne internationale «Justice pour Khodjaly».

La campagne internationale de sensibilisation «Justice pour Khodjaly» a été lancée le 8 mai 2008 – jour de l’occupation de Choucha, par Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, coordinatrice principale pour le dialogue interculturel du Forum de la Jeunesse de la Conférence islamique pour le dialogue et la coopération. Le Conseil des Chefs d’Etat et l’Assemblée parlementaire de l’Organisation de la coopération islamique, ainsi que les parlements du Pakistan et du Mexique ont reconnu le massacre de Khodjaly en tant que génocide.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules