POLITIQUE


L’interview du ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères a été publié dans «OIC Journal», presse officiel de l'Organisation de la coopération islamique

A+ A

Bakou, 11 décembre (AZERTAC). L’interview d’Elmar Mammadyarov, ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères a été publié dans le dernier numéro de «OIC Journal», presse officiel de l'Organisation de la coopération islamique.

Le magazine a été présenté lors de la 40e session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’OCI tenue les 9-11 décembre en Guinée.

Lors de son interview, le ministre a d’abord répondu à la question sur l’élection de l’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité de l’ONU et sa présidence à cette institution. Il a noté que l’Azerbaïdjan, élu en tant que membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU avec le soutien de 155 pays du monde, avait pour objectif de protéger la justice et la primauté de la loi conformément à la Charte de l’ONU. Le chef de la diplomatie étrangère d’Azerbaïdjan a noté qu’au cours de cette période, l’Azerbaïdjan avait présidé à deux reprises au Conseil.

«En mai 2012, l’Azerbaïdjan a débuté en tant que président du Conseil de Sécurité. Une réunion de haut niveau du Conseil sur la lutte contre le terrorisme s’est tenue sous la présidence d’Ilham Aliyev, chef d’Etat azerbaïdjanais. A l’initiative de l’Azerbaïdjan, une réunion sur «Le renforcement du partenariat entre les Nations Unies et l’Organisation de la coopération islamique» a eu lieu en octobre 2013 lors de la deuxième présidence du pays» a souligné Elmar Mammadyarov.

Le ministre a également détaillé les résolutions et les documents sur la protection de la paix et de la sécurité internationales adoptés lors de la présidence de l’Azerbaïdjan au Conseil. Il a évoqué la visite des membres du Conseil de Sécurité en Afrique, les mesures consacrées à la région des Grands Lacs, aux relations Soudan-Soudan du Sud, ainsi qu’à la situation en Somalie, en République d’Afrique du Sud et dans la région de Sahel.

En réponse de la question sur les activités de l’Azerbaïdjan au sein de l’OCI et son rôle dans le dialogue interreligieux et interculturel, le ministre a noté que le pays était une partie intégrante de la civilisation islamique et partageait son héritage.

E. Mammadyarov a fait savoir que la coopération avec les pays de l’OCI était l’une des priorités de la politique étrangère de l’Azerbaïdjan et a parlé des travaux effectués par le pays dans le cadre de cette Organisation.

Abordant le dialogue interculturel, le ministre azerbaïdjanais a souligné que la coexistence et la tolérance étaient devenues un mode de vie du peuple azerbaïdjanais. «L’Azerbaïdjan a abrité des événements internationaux sur le dialogue interculturel et interreligieux» a-t-il ajouté.

Le ministre a déclaré que les territoires de l’Azerbaïdjan avaient été occupés par l’Arménie et une politique de nettoyage ethnique, culturel et religieux y avait été menée. «Les pays membres de l’OCI ont manifesté une position équitable en condamnant fermement la politique d’agression de l’Arménie et demandé le retrait immédiat et sans réserve des troupes armées arméniennes des territoires occupés. Cette position équitable a été inscrite dans les documents du Sommet de Caire des pays de l’OCI» a-t-il poursuivi.

«L’Azerbaïdjan apprécie hautement cette position des pays de l’OCI. Selon le document final du Sommet de l’OCI à Caire, le massacre de Khodjaly a été évalué comme un acte de génocide et un crime contre l’humanité par les chefs d’Etat et de gouvernement, et les pays membres de l’OCI ont exhorté la communauté internationale à le reconnaître» a expliqué E. Mammadyarov. a dit que

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères a hautement apprécié les activités d’Ekmeleddin İhsanoğlu, dont le mandat en tant que secrétaire général de l’OCI s’et achevé et lui a souhaité plein succès dans ses fonctions futures. Le ministre s’est dit convaincu que l’Azerbaïdjan continuera à collaborer de façon étroite avec Iyad Madani, nouveau secrétaire général de l’Organisation.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules