POLITIQUE


Le Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de coopération islamique a déclaré reconnaître la tragédie de Khodjaly comme un génocide

A+ A

Bakou, 12 décembre (AZERTAC). La 40ème session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de Coopération islamique (CMAE de l’OCI), laquelle compte 57 pays-membres, s’est déroulée du 9 au 11 décembre à Conakry, capitale de la République de Guinée.

Organe de coopération avec l’Organisation de la Coopération Islamique, le « Forum de la Jeunesse de la Conférence islamique pour le Dialogue et la Coopération (ICYF-DC) » a été présent à cette session.

ICYF-DC a présenté un projet de résolution portant sur la reconnaissance de la tragédie de Khodjaly comme un acte de génocide.

En adoptant cette résolution, le CMAE de l’OCI a déclaré une fois de plus qu’il reconnaissait à la tragédie de Khodjaly une dimension génocidaire.

Selon M.Elmaddin Mehdiyev, responsable de la délégation d’ICYF-DC, un article sur la campagne «Justice pour Khodjaly ! » qui avait été mise en œuvre à l’initiative de Mme Leyla Aliyeva, coordinatrice pour le dialogue interculturel au sein de l’ICYF-DC, était inclus dans le projet de résolution du Forum. L’article précise : « Le CMAE de l’OCI salue la campagne internationale d’information « Justice pour Khodjaly ! » et exhorte les Etats membres de participer activement au travail de la campagne pour la reconnaissance de cet acte de génocide afin de le voir qualifié de crime contre l’humanité au niveau national et international et de déployer tous les efforts requis à cet égard ».

M.E. Mehdiyev a souligné qu’à la suite de cette campagne la tragédie de Khodajly a été reconnue par l’Union parlementaire de l’OCI comme un crime contre l’humanité et un acte de génocide. Le CMAE de l’OCI avait déjà reconnu cette tragédie comme un acte génocidaire lors de sa 39ème session en novembre 2012 à Djibouti. En conséquence de ces travaux, lors du sommet des chefs d’Etat de l’OCI en février 2013 au Caire, la tragédie de Khodjaly a été reconnue comme un crime contre l’humanité et un acte de génocide.

Cette résolution salue également le projet d’un prix international nommé « 10 jeunes musulmans qui pourront changer le monde » et a exhorté les Etats membres à coopérer avec l’ICYF-DC en ce sens. Ce projet de prix a été lancé en novembre 2011 à Bakou lors de la conférence du « Forum du réseau des jeunes entreprises de l’OCI », organisé conjointement par l’ICYF-DC et le gouvernement azerbaïdjanais. Il a été décidé que la première cérémonie du prix sera organisée au niveau international. Lors de la 40ème session du CMAE de l’OCI, l’ICYF-DC a été chargé d’organiser en 2014 la « Conférence des Ministres des Sports et de la Jeunesse » des pays de l’OCI.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules