ECONOMIE


Le ministre turc des affaires étrangères a abordé à Erevan les projets énergétiques et de communication mis en oeuvre conjointement avec l’Azerbaïdjan

A+ A

Istanbul, 13 décembre (AZERTAC). Lors de son discours à la 29e réunion du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères de l’Organisations de la coopération économique de la mer Noire à Erevan, le ministre turc des affaires étrangères Ahmet Davutoglu a abordé les projets énergétiques et de communication mis en oeuvre conjointement avec l’Azerbaïdjan.

A. Davutoglu a noté que la Turquie accordait de l’importance particulière à la mise en oeuvre du projet d’Initiative d’une nouvelle autoroute. Un groupe de travail a été constitué et le processus de préparation a déjà commencé. Cette autoroute reliera Bakou, Batumi et Trabzon, a-t-il poursuivi.

En plus, la Turquie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie sont sur le point de terminer la construction du chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars. Ce chemin de fer, qui liera Pékin à Londres, favorisera également le transport de passagers et de fret à travers des régions Caspienne et mer Noire.

«L’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, les gazoducs Bakou-Tbilissi-Erzurum et TANAP dont la construction commencera dans un proche avenir – projets énergétiques mis en œuvre avec les gouvernements d’Azerbaïdjan et de Géorgie, sont très importants pour l’Eurasie et la région de la mer Noire. Le taux du chiffre d’affaires dans la région de la mer Noire (qui compte 330 millions d’habitants et une superficie de 20 millions km²) ne fait que 300 milliards de dollars. C’est un chiffre beaucoup plus faible que son potentiel. Car, cette région a une part de 8 % dans l’économie mondiale et le volume du PIB constitue 3,4 trillions de dollars» a-t-il conclu.

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules