POLITIQUE


Le mandat de la République d’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité de l’ONU s’est achevé

A+ A

Bakou, 7 janvier (AZERTAC). La mandature de la République d’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité de l’ONU s’est achevée le 31 décembre 2013.

Pour la première fois dans l’histoire de l’indépendance l’Azerbaïdjan a participé directement aux discussions des questions actuelles et à la prise des décisions internationales. Profitant des possibilités offertes par sa présence au Conseil l’Azerbaïdjan a révélé sa position sur une série de questions principales.

Le respect des normes et principes du droit international, la primauté de la loi, la prévention et la résolution des conflits, la protection de la population en cas des conflits armés, la lutte contre le terrorisme, la coopération entre l’ONU et les organisations régionales, ainsi que le processus de paix au Proche-Orient, la situation en Syrie, en Afghanistan et dans un certain nombre de pays africains, figuraient parmi les questions que l’Azerbaïdjan accordait une importance particulière.

Pendant deux ans, l’Azerbaïdjan a présidé le Conseil de Sécurité de l’ONU respectivement en mai 2012 et en octobre 2013 et a organisé des discussions sur une série de thèmes importants et des réunions de haut niveau. Sous la présidence du président Ilham Aliyev, une réunion de haut niveau du Conseil de Sécurité sur «Les menaces des actes de terrorisme pour la paix et la sécurité internationales : Le renforcement de la coopération internationale pour l’exécution des tâches dans la lutte contre le terrorisme». Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a été présent à cette réunion. La déclaration du président du Conseil de Sécurité a été adoptée comme document final de la réunion. Toutes les formes de terrorisme ont été condamnées et la nécessité de la lutte contre le terrorisme a été indiquée dans la déclaration. La déclaration stipule également l’importance du principe de non-usage de la force contre l’intégrité des pays ou l’indépendance politique, de la promotion du respect et du dialogue interreligieux et interculturels pour la prévention du terrorisme et la lutte contre le dernier, ainsi que de l’élargissement de la coopération internationale.

La présidence de l’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité a été très fructueuse. Une réunion de haut niveau sur l’élargissement des relations entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de la coopération islamique a eu lieu le 28 octobre. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et l’ancien secrétaire général de l’OCI Ekmeleddin Ihsanoğlu ont pris par à la réunion présidée par Elmar Mammadyarov, ministre des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan.

Pendant son mandat au Conseil de Sécurité l’Azerbaïdjan a fait des efforts pour faire reconnaître ses intérêts nationaux. Les différents aspects du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh ont été soulevés lors des réunions du Conseil. En outre, le respect de la souveraineté, de l’intégrité et de l’inviolabilité des territoires des pays reconnus au niveau international, ainsi que la nécessité de déferrer en justice ceux qui ont commis des guerres et des crimes contre l’humanité en cas des conflits ont été régulièrement soulevés et des dispositions pertinentes ont été inscrites dans les documents adoptés par le Conseil.

Accordant de l’importance particulière à l’élargissement des relations bilatérales avec les Etats d’Afrique l’Azerbaïdjan a tenté d’apporter, lors de sa présence au Conseil de Sécurité, des contributions à la résolution des problèmes auxquels les pays africains sont confrontés. Ce n’est pas par hasard que lors de la présidence de l’Azerbaïdjan au Conseil, des visites avaient été organisées en Afrique de l’Ouest (Libéria, Côte-d’Ivoire et Sierra Leone) et dans la région des Grands Lacs de l'Afrique (République démocratique du Congo, Rwanda et Ouganda). La 7e édition de la Conférence annuelle conjointe du Conseil de la Paix et de la Sécurité de l’Union africaine et du Conseil de Sécurité de l’ONU s’est tenue à Addis-Abeba, capitale éthiopienne, sous la présidence de l’ambassadeur Agchin Mehdiyev, représentant permanent de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’ONU et un communiqué final a été publié. L’ambassadeur Agchin Mehdiyev a rencontré en octobre 2013 les ministres des Affaires étrangères d’Ethiopie, de Burundi, de Mauritanie, d’Ouganda, de Sénégal, de Namibie et de Kenya – membres du Groupe de coordination du Conseil exécutif de l'Union africaine sur la Cour pénale internationale. Une réunion non officielle du Conseil de Sécurité a eu lieu le 31 octobre avec les membres du Groupe de Coordination.

En générale, 59 réunions publiques et à huis-clos se sont tenues, 7 résolutions, 3 déclarations et 13 communiqués de presse du président du Conseil ont été publiés lors de la présidence de l’Azerbaïdjan au Conseil de Sécurité.

L’Azerbaïdjan a élargi ses relations de coopération avec les Etats membres de l’ONU, le Secrétariat de l’ONU, les organisations non gouvernementales et les centres d’études. Lors de sa mandature au Conseil, l’activité réussie de l’Azerbaïdjan et sa position s’appuyant sur la justice et le droit international ont été hautement appréciées.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules