CULTURE


L’héritage du grand poète azerbaïdjanais Nizami Gandjavi est étudié par des chercheurs renommés

A+ A

Bakou, 9 janvier (AZERTAC). Des chercheurs renommés se sont mis à étudier les œuvres qui font partie du Khamsé de Nizami Gandjavi, éminent poète azerbaïdjanais, à l’initiative et sous la direction de M. Ismail Serageldin, directeur de la Bibliothèque d’Alexandrie, co-président du Centre international Nizami Gandjavi, a-t-on appris auprès du Comité d’Etat en charge de la Diaspora.

Selon le Comité d’Etat en charge de la Diaspora, le Centre international Nizami Gandjavi envisage de faire publier en différentes langues les recherches scientifiques effectuées sur l’œuvre de l’éminent poète.

L’objectif principal du Centre est de faire connaître Nizami Gandjavi, un géant de la culture orientale, à la communauté internationale et de promouvoir les valeurs sur lesquelles s’appuie son œuvre poétique.

Des chercheurs ont déjà commencé à étudier des archives en Inde, aux Etats-Unis, en République arabe d’Egypte, au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, en France pour mener des études sur le sujet concerné. De plus, il est également prévu de cataloguer, avec le soutien de la Bibliothèque d’Alexandrie, la littérature appartenant à l’héritage de Nizami Gandjavi.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules