POLITIQUE


Les députés européens au Comité d’Etat pour les réfugiés et les personnes déplacées

A+ A

Bakou, 14 janvier (AZERTAC). Le vice-président du Comité d'Etat pour les réfugiés et personnes déplacées Garay Farhadov a rencontré le 14 janvier les députés des parlements norvégien et islandais Karin Woldseth et Ogmundur Jonasson, ainsi que l’ancien député de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe Jaakko Laakso.

Pendant la rencontre, Garay Farhadov a informé les députés sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et a noté que c’était le plus grand problème de l’Azerbaïdjan.

Le vice-président du Comité a exprimé sa confiance au fait que les réfugiés et les personnes déplacées retourneront à leurs foyers natals. Il a souligné que suite à la politique réussie du président Ilham Aliyev la position équitable de l’Azerbaïdjan était soutenue et sa notoriété internationale avait augmenté de plus en plus.

Garay Farhadov a noté que ce conflit était une menace pas seulement de la région du Caucase du Sud mais pour tout le monde. Parce que l’Arménie utilise ces territoires pour le transit des stupéfiants.

Le vice-président a noté que l'amélioration des conditions de logement et de vie des réfugiés et des personnes déplacées était toujours au centre de l’attention du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et a parlé des mesures prises en ce sens. Il a été noté que 82 quartiers modernes avaient été construits pour les réfugiés et les personnes déplacées.

Garay Farhadov a noté que le gouvernement d’Azerbaïdjan avait préparé un programme «Le Grand retour» au Karabagh. Les représentants des ambassades, des organisations internationales et des institutions étatiques avaient été impliqués à l’élaboration de ce programme.

Ayant parlé de l’objectif de leur visite en Azerbaïdjan, les députés ont noté qu’ils tiendraient quelques rencontres dans le cadre de cette visite. Les députés européens ont dit avoir été au courant du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et de ses conséquences et ont fait savoir qu’une personne sur dix était réfugiée en Azerbaïdjan. Ce conflit crée de sérieux problèmes pour la région.

Les députés visiteront le 15 janvier la région d’Aghdam où ils rencontreront des personnes déplacées.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules