POLITIQUE


Le Ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan a fait une déclaration sur une information diffusée par la presse arménienne

A+ A

Bakou, 30 janvier (AZERTAC). Le Ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan a fait une déclaration sur l’information de la presse arménienne concernant l’adoption d’une résolution reconnaissant «l’Etat indépendant et souverain du Haut-Karabagh» au Conseil municipal de Los Angeles.

Le chef du service de presse du Ministère des Affaire étrangères, Elman Abdoullayev, a dit lors d’une conférence de presse tenue le 29 janvier que le lobby arménien avait recours à des moyens primitifs au fond de la reconnaissance de la tragédie de Khodjaly et, en général, de la révélation aux Etats-Unis de la politique d’occupation menée par l’Arménie contre l’Azerbaïdjan et il a avoué son échec par l’adoption de cette résolution de type de déclaration au Conseil municipal de Los Angeles.

E. Abdoullayev a souligné que l’adoption de cet instrument s’était réalisée grâce aux pressions politiques et financières du lobby arménien contre le Conseil municipal. Il a dit : «La position des Etats-Unis est évidente. Washington ne reconnaît pas le Haut-Karabagh comme un Etat indépendant, pourtant il reconnaît l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Azerbaïdjan, ce qui constitue la position officielle des Etats-Unis».

E. Abdoullayev a évoqué que le lobby arménien avait également fait adopter quelque temps avant une résolution similaire au Conseil municipal de Hayland aux Etats-Unis. C’est une absurdité. Car les Etats-Unis ne reconnaissent pas la «république du Haut-Karabagh». En partant de ce fait, le membre du Conseil municipal de Hayland Jody Scott a fermement protesté contre cette question, soulignant l’importance pour les conseils municipaux et ruraux de réagir en conformité avec la position officielle des Etats-Unis.

Le chef du service de presse du MAE a fait savoir que les différents Etats américains avaient adopté 18 résolutions concernant le génocide de Khodjaly et, en général, le conflit du Haut-Karabagh. L’adoption par le Conseil municipal de Los Angeles d’une résolution reconnaissant «l’indépendance» de la prétendue «République du Haut-Karabagh» n’est que des tentatives désespérées du lobby arménien.

En se prononçant sur la violation régulière par les forces armées arméniennes du cessez-le-feu sur la ligne de front pendant les derniers jours, E. Abdoullayev a dit que la partie arménienne, en fait, trompait la communauté internationale et elle désinformait aussi ses citoyens. Mais la raison principale de toute la tension consiste à ce que l’Arménie a occupé les territoires azerbaïdjanais et Erevan affiche une position non constructive, a-t-il précisé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules