POLITIQUE


José Maria Chikio : Les relations de haut niveau avec l’Azerbaïdjan, l’Etat leader de la région, sont très importantes pour l’Espagne

A+ A

Bakou, 8 février (AZERTAC). La délégation de parlementaires espagnols, en visite en Azerbaïdjan, a tenu le 8 février une conférence de presse au Milli Medjlis.

Le chef de la délégation espagnole José Maria Chikio a dit qu’ils avaient obtenu des informations très intéressantes sur l’Azerbaïdjan pendant le séjour de trois jours dans ce pays, qu’ils avaient tenu une série de rencontres fructueuses lors desquelles les discussions avaient porté sur les perspectives de développement des relations bilatérales. Il a souligné qu’ils étaient témoins du fait que l’Azerbaïdjan entretenait des relations amicales avec l’Espagne, ajoutant que les relations de haut niveau avec l’Azerbaïdjan, l’Etat leader de la région, étaient très importantes pour Madrid.

Le chef de la délégation de parlementaires espagnols a fait savoir que l’objectif principal de leur visite en Azerbaïdjan était de consolider les relations entre les deux pays, de tisser une dialogue sur tous les domaines. Il a dit : «Le gouvernement espagnol soutient l’orientation politique de l’Azerbaïdjan. Nous voudrions coopérer dans tous les domaines avec l’Azerbaïdjan qui se développe rapidement. Je suis convaincu que nos rencontres se multiplieront à l’avenir».

Le député espagnol a mis l’accent sur non seulement l’importance des relations interparlementaires, mais aussi sur celle de la coopération bilatérale dans les domaines de l’infrastructure, de la culture, du tourisme, des sports et d’autres.

En abordant le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, le parlementaire espagnol a fait savoir qu’il était regrettable que quatre résolutions adoptées par une organisation internationale comme les Nations Unies, concernant le règlement de ce conflit ne fût pas respectées. L’Espagne soutient de manière univoque la position équitable de l’Azerbaïdjan concernant ce problème.

Le chef de la délégation de parlementaires espagnols a déclaré qu’ils avaient obtenu des documents adoptés dans des organisations internationales et une série de pays étrangers concernant le conflit du Haut-Karabagh et la tragédie de Khodjaly, dont ils prendraient connaissance. Il a dit : «Dès que nous seront retournés dans notre pays, nous nous engageront à adopter au parlement espagnol des documents similaires relatifs aux territoires occupés de l’Azerbaïdjan, la tragédie de Khodjaly».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules