POLITIQUE


Samad Seyidov : Certains rapports de presse sur les relations Azerbaïdjan – Europe sont loin de la réalité

A+ A

Bakou, 10 février (AZERTAC). Samad Seyidov, président de la commission des relations internationales et interparlementaires du Milli Medjlis, président de la délégation de l’Azerbaïdjan à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, a donné une interview exclusive à l’AZERTAC, relative aux fausses nouvelles sur les relations Azerbaïdjan – Europe écrites dans certains médias.

« Au cours des derniers jours, certains médias européens diffusent de fausses informations sur les relations Azerbaïdjan – Europe, Azerbaïdjan – Conseil de l’Europe. Bien sûr, les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Europe doivent être considérées tel que renforcées et couvrant de nombreux domaines. Les relations Azerbaïdjan- Europe mérite une attention particulière. Récemment, le Président Ilham Aliyev a déclaré, lors des sommets et les rencontres le plus haut niveau, sur les relations Azerbaïdjan – Europe qu’elles sont entrées dans une nouvelle étape et qu’elles sont au niveau de l’accord associatif, mais il faut les élever à un niveau le plus haut comme le partenariat stratégique. Bien sûr, il y a une attention particulière envers ces relations parmi les politiciens et les médias.

Le Président Ilham Aliyev a déclaré récemment au Forum économique mondial que les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Europe doivent élever à un niveau de la coopération stratégique. Car, ces relations ne sont pas couvertes entièrement par l’accord associatif. Bien sûr, à ce stade, formuler des observations sur les relations Azerbaïdjan- Europe, explorer ces questions sont très importantes.

Malheureusement, ces derniers jours nous témoignons, dans la presse européenne des tentatives d’endommager les relations entre l’Azerbaïdjan et Europe. Bientôt, l’Azerbaïdjan entamera sa présidence au Conseil de l’Europe. L’Azerbaïdjan prendra la présidence en juin prochain. En d’autres termes, en tant que président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, l’Azerbaïdjan dirigera 47 pays membres. C’est un événement historique. Nous sommes membres au Conseil de l’Europe depuis 2001. En 2014, l’Azerbaïdjan obtient la présidence. La présidence est effectuée en conformité avec le principe de la rotation. La prochaine présidence sera dans 22 ans. C’est pourquoi certaines forces qui vont nuire en quelque sorte les relations entre l’Azerbaïdjan et le Conseil de l’Europe. Par exemple, nous pouvons voir que dans les médias les questions du Conseil de l’Europe et du Parlement européen se sont confondues intentionnellement. Les questions qui ne correspondent à aucune logique et qui n’existent pas au Conseil de l’Europe, sont présentées comme celles de cette organisation. Par exemple, Il y a quelque temps, il a été signalé que le Conseil de l’Europe tiendrait une réunion des séparatistes. Plus tard il est devenu clair qu’une réunion subversive organisée par quelques membres du Parlement européen à Bruxelles a été présentée comme l’initiative du Parlement européen et même, au lieu du Parlement européen c’était présenté comme le Conseil de l’Europe.

La raison est évidente. Certains veulent nuire les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Europe. Aujourd’hui, j’ai vu dans la presse que la punition de certains députés au Conseil de l’Europe et au Parlement européen pour les relations Europe – Azerbaïdjan et Conseil de l’Europe – Azerbaïdjan a été soulevée. En fait, une telle chose n’existe pas dans les relations entre le Conseil de l’Europe et l’Azerbaïdjan. En ce qui concerne les membres du Parlement européen, il devrait être clair que les relations entre l’Azerbaïdjan et le Parlement européen revêtent un caractère constructif et ne repose aucunes questions subjectives. C’est –à -dire, les députés européens ont pris une position objective et ont défendu la vérité, mais pas l’Azerbaïdjan. Comme ils ont défendu la vérité, personne n’a eu et n’aura pas d’intention de les condamner. En d’autres termes, ces tentatives dans les médias montrent que plus les relations Azerbaïdjan -Europe s’approfondissent, s’élargissent, plus l’Azerbaïdjan devient un partenaire plus important et stratégique, ceux qui veulent nuire ces relations deviennent plus actifs. Je déclare une fois de plus que l’information sur la punition des députés européens pour leurs bonnes relations avec l’Azerbaïdjan n’est pas vraie.

Je tiens à rappeler aux lecteurs que plus les relations Azerbaïdjan – Europe approfondissent, élargissent, le nombre de telles tentatives de diffuser de telles fausses nouvelles s’augmentera afin de nuire ces relations. Je déclare fermement que tout cela n’a aucun fondement.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules