POLITIQUE


Communiqué du Ministère des Affaires étrangères

A+ A

Les dirigeants arméniens, ayant perpétré de lourds crimes de guerre et des actes de nettoyage ethnique contre le peuple azerbaïdjanais, ayant participé dans l’organisation et la mise en œuvre du génocide de Khodjaly, parlent de la paix, des valeurs spirituelles et morales, ce qui constitue l’exemple le plus extrême de l’hypocrisie.

Les dirigeants arméniens qui ont commis un nettoyage ethnique sanglant contre tous les peuples ayant vécu en Arménie, surtout ceux d’origine azerbaïdjanaise, ainsi que la population azerbaïdjanaise des territoires occupés, n’ont même pas le droit moral d’inculper l’Azerbaïdjan. Ne sont-ce pas Serge Sarkissian et son prédécesseur Robert Kotcharian qui parlaient de la dissemblance ethnique des peuples azerbaïdjanais et arménien ? N’est-ce pas ce même Serge Sarkissian qui, dans ses interventions devant la jeunesse de son pays, l’incitait à prendre les territoires des Etats voisins afin de construire la «Grande Arménie», existante dans les rêves, et à de plus grandes guerres sanglantes à l’avenir ? C’est en raison de la politique raciste, de haine envers les autres peuples et nations que l’Arménie s’est transformée en un pays mono-ethnique.

Nous avons maintes fois été témoins du traitement et de l’attitude des dirigeants de l’Arménie, qui parlent de la «liberté» et du «patriotisme», envers leur peuple.

Comme le disent les personnalités publiques arméniennes, les dirigeants de l’Arménie, ayant commis un «génocide blanc» contre le peuple arménien, sont les responsables directs du fait que des centaines de milliers de citoyens arméniens ont fuit leur pays et sont condamnés à vivre dans les autres pays en tant que migrants illégaux, réduits à l’état honteux.

Au lieu des ses opinions anti-azerbaïdjanaises et de ses pensées racistes, Serge Sarkissian, faisant des harangues populistes et pleines de mensonges, essayant de détourner l’attention du peuple des problèmes internes du pays, ferait mieux d’essayer de donner des explications sur l’état de l’Arménie dont plus de 40 % de la population vivent au niveau le plus bas de la pauvreté et qui se trouve au seuil du fléau.

Le peuple azerbaïdjanais, différemment de l’Arménie, a pu garder ses particularités de multiculturalisme et de tolérance, formées depuis des siècles et source de fierté, et l’Azerbaïdjan est reconnu comme un modèle de tolérance dans le monde. La cohabitation en Azerbaïdjan de plusieurs nations, y compris les Arméniens, le fait qu’ils jouissent du développement de l’Azerbaïdjan moderne en tant que citoyens de plein droit, témoignent des hautes qualités morales du peuple azerbaïdjanais.

Mais Serge Sarkissian ne doit pas oublier que l’Etat azerbaïdjanais ne permettra jamais la fondation d’un deuxième Etat arménien sur son territoire et l’annexion de ses territoires, que tôt ou tard les territoires occupés de l’Azerbaïdjan seront libérés et l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’inviolabilité des frontières de l’Azerbaïdjan seront assurées.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules