POLITIQUE


Argentine : l’échec des arméniennes qui ont voulu empêcher la commémoration en mémoire des victimes du génocide de Khodjaly

A+ A

Bakou, 25 février (AZERTAC). Le séminaire « Le conflit arméno – azerbaïdjanis et l’impact de sa résolution sur la situation régionale » a été organisé par l’ambassade azerbaïdjanise en Argentine en collaboration avec du département de la langue et de la civilisation azerbaïdjanaises de l’Université nationale La Plata.

La cérémonie commémorative a débuté par une minute de silence pour saluer la mémoire des victimes du génocide de Khodjaly et les informations ont été fournies sur ces événements.

Le professeur du département de la langue et civilisation azerbaïdjanaises, Paulo Botta a donné des informations sur la situation géopolitique au Caucase du Sud, les projets stratégiques d’énergie, de transport et d’infrastructure reliant Azerbaïdjan –Géorgie –Turquie, l’occupation des territoires de l’Azerbaïdjan par l’Arménie. Il a souligné que l’occupation du territoire d’un Etat par la force est inadmissible et a insisté sur le retrait immédiat des forces armées arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

L’ambassadeur azerbaïdjanais en Argentine a abordé l’histoire du conflit arméno – azerbaïdjanais, les conséquences de l’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan, les résolution adoptées par les organisations internationales sur ce conflit, la position de Bakou pour la règlement de ce conflit. En donnant des informations sur les contributions de l’Azerbaïdjan au développement de la région et les projets stratégiques mis en œuvre par le pays et en présentant la comparaison sociale et économique des deux parties, l’ambassadeur a noté que dans un court laps de temps la différence a approfondi entre les deux pays en faveur de l’Azerbaïdjan.

Les dépliants sur le génocide de Khodjaly ont été distribués aux participants.

Avant le début de cette cérémonie, les représentants de la communauté arménienne en Argentine ont fait des tentatives pour empêcher l’entrée à ce bâtiment, ont insultés les participants, même ont recouru à la force brutale contre les représentants de l’ambassade azerbaïdjanaise. Suite à l’intervention des forces de l’ordre public les tentatives arméniennes ont été arrêtées.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules