POLITIQUE


Los Angeles: journaliste suisse André Widmer a présenté son livre sur le Karabagh

A+ A

 

 

Washington, 17 mars (AZERTAC). Le livre «Le conflit oublié» du journaliste suisse André Widmer sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et la vie de personnes déplacées azerbaïdjanaises, a été présenté à Los Angeles.

Les représentants du Département d’Etat américain, les fonctionnaires de Los Angeles, les consuls généraux des pays étrangers ont assisté à la cérémonie de présentation, organisée au consulat général d’Azerbaïdjan à Los Angeles.

Le consul général d’Azerbaïdjan à Los Angeles, Nassimi Aghayev, a donné des informations sur l’occupation des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie, la politique de nettoyage ethnique et les crimes militaires perpétrés contre la population azerbaïdjanaise dans les territoires occupés, ainsi que les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies condamnant cette occupation. «A la suite de l’occupation, des centaines de milliers Azerbaïdjanais sont devenus personnes déplacés dans leur propre pays. Le gouvernement azerbaïdjanais prend des mesures pour améliorer leur bien-être. Les réfugiés azerbaïdjanais n’ont qu’un seul rêve – retourner à leurs foyers natals. Mais le gouvernement arménien l’empêche en poursuivant sa politique d’agression» a expliqué le diplomate.

«Contrairement au journalisme traditionnel occidental, André Widmer a présenté de manière transparente les réalités de Karabagh dans son livre. En rendant visite aux territoires occupés le journaliste a montré dans son livre les destructions commises par l’Arménie dans les territoires occupés, surtout à Aghdam et à Choucha. Il a également rencontré les personnes déplacées azerbaïdjanaises et a informé ses lecteurs sur leur vie» a souligné le consul général.

Ensuite, André Widmer a détaillé son livre et s’est dit horrifié de ce qu’il avait vu dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan lors de sa visite en 2008.

«J’ai l’intention de couvrir par ce livre les injustices commises contre les Azerbaïdjanais» a-t-il conclu.

Puis, James Coyle, professeur de l’Université de Californie à San Diego, a informé les participants sur les aspects géopolitiques du conflit arméno-azerbaïdjanais.

À l’issue de la présentation, les participants ont visité l’exposition de photo «Hiroshima du Caucase», consacrée à la destruction de la ville d’Aghdam. Les photos d’Aghdam avant et après l’occupation y ont été exposées.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules