CHRONIQUE OFFICIELLE


A Son Excellence Monsieur Ilham Aliyev,Président de la République d’Azerbaïdjan

Monsieur le Président, 

Cette lettre est écrite par la famille du petit Imran, les Djafarov, celle qui l’a retrouvé grâce à votre bienfaisance et votre soin exceptionnels. Nous étions très surpris en entrant dans le salon d’attente à l’Aéroport international Heydar Aliyev, où nous avons vu beaucoup de gens qui étaient venus accueillir le petit Imran qui avait perdu ses pieds à cause d’une irresponsabilité inexcusable, comme si ils voulaient être témoins de son rétablissement. C’est grâce à vous que nous vivons ce bonheur. Nous ne pouvons pas imaginer comment nous aurions pu surmonter, en tant que parents, cette difficulté sans votre aide pendant ces mêmes moments douloureux.

Monsieur le Président, vous êtes le sauveur du petit Imran, grâce à vous nous l’avons retrouvé. Nous vous remercions infiniment au nom de tous les membres de la famille d’Imran et en celui du peuple azerbaïdjanais bienfaisant qui s’est préoccupé de sa santé pendant ce temps-là !

Pourvu qu’Imran grandisse et soit un citoyen digne de notre pays. Une fois de plus nous vous remercions pour l’attention et le soin que vous nous avez accordés. Nous prions Allah Tout-Puissant pour que vous soyez toujours avec le peuple azerbaïdjanais ! A la veille de la fête de Novrouz, nous souhaitons une longue vie, une excellente santé et une bonne humeur de fête à vous ainsi qu’à votre famille ! Que Dieu bénisse vos enfants !

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

M. et Mme Ibrahim et Nourida Djafarov,

Parents d’Imran

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes