CHRONIQUE OFFICIELLE


Le IIIe Sommet sur la sécurité nucléaire entame son travail à La Haye
Le président azerbaïdjanais est présent au Sommet sur la sécurité nucléaire VIDEO

A+ A

La Haye, 24 mars (AZERTAC). Le IIIe Sommet sur la sécurité nucléaire a entamé son travail le 24 mars à La Haye, au Royaume des Pays-Bas.

Le président de la République d’Azerbaïdjan, M. Ilham Aliyev, est présent au Sommet.

Le Sommet sur la sécurité nucléaire est une réunion de haut niveau consacrée à l’élimination du terrorisme nucléaire qui présente une menace grave pour la communauté internationale au XXIe siècle. Les principales questions de la sécurité nucléaire, y compris la réduction des matières radioactives dangereuses dans le monde, le renforcement de la sécurité des sources radioactives, de la coopération internationale dans ce domaine-là et d’autres questions sont l’objet des discussions lors de ce Sommet réunissant les chefs d’Etat et de gouvernement de plus de cinquante pays, les dirigeants de différentes organisations internationales.

Les honnorables participants de ce Sommet apprécient hautement la participation active de l’Azerbaïdjan au sommet. La contribution de l’Azerbaïdjan sous la direction du président Ilham Aliyev à la sécurité néculéaire dans le monde est apprécié par la communauté internationale.

Le IIIe Sommet sur la sécurité nucléaire a débuté le 24 mars par la salutation officielle des leaders mondiaux.

Le Premier ministre du Royaume des Pays-Bas Mark Rutte a accueilli le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev.

Le Sommet sur la sécurité nucléaire a débuté par la projection d’une vidéo intitulée «Un monde sans armes nucléaires».

Après avoir ouvert le Sommet, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a salué les participants. Mark Rutte a dit que d’importantes mesures avaient été effectuées en termes d’assurance de la sécurité nucléaire depuis le premier sommet tenu en 2010 à l’initiative du président américain Barack Obama, soulignant le rôle important de l’intensification des efforts diplomatiques dans ce domaine. Le Premier ministre néerlandais a fait savoir que la coopération intergouvernementale dans ce domaine était utile.

Park Geun-Hye, présidente de la République de Corée, pays organisateur du Sommet précédent, a dit dans son discours que l’assurance de la sécurité nucléaire était devenue une nécessité dans le monde contemporain, soulignant que son pays n’épargnait pas son appui dans ce domaine.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a parlé de l’importance du Sommet, marquant qu’il se distinguait par son importance particulière dans l’élimination du terrorisme nucléaire. Ban Ki-moon a dit que la sécurité nucléaire portait un caractère global dans le monde contemporain, soulignant que la mission de l’ONU dans ce domaine-là était fructueuse.

Ensuite, le Sommet a porsuivi son travail par des discussions plénières en marge dequelles s’est tenue une réunion portant sur le thème «La discussion de la politique selon un scénario».

 X X X

Un dîner a été offert par Sa Majesté Willem Alexander, Roi des Pays-Bas, en l’honneur des chefs d’Etat et de gouvernement participant au IIIe Sommet sur la sécurité nucléaire à La Haye.

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a été présent au dîner.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes