MEMOIRE SANGLANTE


Une table ronde «L'histoire se répète» consacrée à la Journée du Génocide des Azerbaïdjanais

A+ A

Bakou, 28 mars (AZERTAC). La table ronde «L'histoire se répète» consacrée au 31 mars - Journée du Génocide des Azerbaïdjanais a été organisée aujourd’hui au Musée de l'Indépendance d'Azerbaïdjan.

Farida Chamsi, directrice du Musée, Solmaz Rustamova- Tohidi, docteur en philosophie, scientifique de l’Institut d’études orientales Z. Bunyadov de l’Académie Nationale des Sciences d’Azerbaïdjan (ANSA), Moussa Gassymly, député du Milli Medjlis, docteur en sciences historiques, Havva Mammadova, docteur en sciences historiques, professeur du département d'histoire de l'Académie d'administration publique auprès du président de la République d'Azerbaïdjan, ont prononcé des discours à la table ronde.

Dans leurs discours, les participants ont déclaré que des milliers de personnes avaient été tuées lors des événements sanglants perpétrés du 30 mars au 2 avril en 1918 à Bakou, Chamakhy, Gouba et d’autres villes et régions du pays.

Selon le décret du président Heydar Aliyev du 27 mars 1998, le 31 Mars a été déclaré – Journée du Génocide des Azerbaïdjanais.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules