POLITIQUE


PETITION
des habitants de la région de Kalbadgjar de la République d’Azerbaïdjan adressée au Conseil de sécurité de l’ONU

A+ A

21 ans se sont écoulés depuis l’occupation de la région de Kalbadjar de la République d’Azerbaïdjan par les forces armées de l’Arménie.

Le 2 avril 1993, ayant une superficie de 3054 km2 et 72 mille d’habitants, la région de Kalbadjar a été occupée par les forces armées de l’Arménie. Suite à l’agression des forces armées arméniennes 129 villages, la ville de Kalbadjar ayant plus de 10 mille d’habitants, et 2 bourgs ont été occupés, pillés, brûlés et détruits par les forces armées arméniennes.

Comme la suite du génocide de Khodjaly, les forces armées arméniennes ont commis la tragédie de Kalbadjar et ont perpétré le génocide suivant. Le 8 avril 1992, l’armées arméniennes ont attaqué contre les villages Aghdaban et Tchaygovuchan avec environ 800 habitants de Kalbadjar et ont brûlé plus de 130 maisons, ont tué en torturant 33 personnes dont 2 enfants et 8 vieillards de 90-100 ans, 7 femmes ont été prises en otage et 12 personnes ont été blessées gravement.

En avril 1993, le village Bachlybel a vecu la même tragédie. Les militaires arméniens y ont tué 28 civils et ont pris en otage 18 villageois.

Les envahisseurs arméniennes ont tué 511 personnes, ont pris en otage 665 personnes en occupant la région de Kalbadjar, parmi lesquelles 122 otages ont été rendus plus tard et toujours pas de nouvelles des autres.

15 mille maisons, plus de 500 d’installations sociales, plus de 30 établissements d’éducation, 76 hôpitaux, 172 centres culturels ont été pillés et détruits par l’armée d’occupation de l’Arménie. Plus de 100 mille bovins, un demi-million ovins, 4850 chevaux, 1500 voitures des habitants ont été pillés et emmenés en Arménie par les forces armées de ce pays.

Il convient à noter qu’ aucun arménien n’a jamais vecu au Kalbadjar jusqu’à son occupation.

Il y a 21 ans que nos terres ancestrales sont sous l’occupation arménienne. Les ressources naturelles de cette région sont pillées aujourd’hui par les Arméniens. Les Arméniens réfugiés du Liban, de la Syrie et d’autres pays ont été installés à Kalbadjar. Mais, nous vivons une vie de déplacée, loin de nos foyers et nous avons été installés dans 800 établissements se trouvant dans 55 régions et villes de l’Azerbaïdjan. Nous vivons avec l’espoir de retour dans nos foyer natals.

L’autorité arménienne ne respecte pas la résolution N0 822 de l’ONU sur la libération sans réserve de Kalbadjar. Elle retarde les pourparlers de paix et ne veut pas se retirer de notre territoire. L’autorité arménienne essaye de faire oublier le fait d’occupation.

Les participants de cette cérémonie commémorative, en exprimant le vœu de plus de 72 mille d’habitants de Kalbadjar, nous vous demandons d’apporter votre aide pour le retrait des forces armées arméniennes de Kalbadjar, ainsi que d’autres régions occupées et de mettre fin à cette occupation.

Nous vous demandons de soutenir la politique du président Ilham Aliyev sur une solution pacifique de ce conflit et de forcer l’Arménie de se retirer de nos terres occupées conformément aux normes du droit international.

Les habitants de la région de Kalbadjar, l’ensemble du peuple azerbaïdjanais veulent la paix. Nous sommes en faveur du règlement pacifique du conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh. La direction actuelle de l’Arménie, Serge Sarkisyan, auteur du génocide de Khodjaly, et son équipe, essayent de perturber des pourparlers de paix, de prolonger la vie de leur pouvoir et d’effacer des mémoires des Azerbaïdjanais et de la communauté internationale le fait de l’occupation des terres azerbaïdjanaises.

Nous nous adressons à vous et à la communauté internationale et nous déclarons une fois de plus que nous ne permettrons jamais de réaliser le rêve arménien de créer «la Grande Arménie» en annexant des terres azerbaïdjanaises ! Nous ne donnerons à personne nos terres natales !

Si la direction arménienne ne respecte pas les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, nous partirons tous comme les soldats sous la direction de notre Commandant Suprême pour libérer nos terres natales.

Nous vous demandons une fois de plus de prendre la position juste et de mettre fin à l’injustice et d’aider à libérer par la voie pacifique nos terres occupées.

Cette Pétition a été adoptée le 2 avril 2014 lors de la cérémonie commémorative du 21e anniversaire de la tragédie de Kalbadjar

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules