POLITIQUE


Leyla Aliyeva : «La tolérance, ce n’est pas une réussite pour notre peuple : c’est une norme, un mode de vie, nous n’avons jamais vécu autrement»

A+ A

Moscou, 4 avril (AZERTAC). L’exposition de photo «Azerbaïdjan. Terre de tolérance» de Reza Deghati, consacrée à la tolérance religieuse en Azerbaïdjan, s’est ouverte à l’initiative de la Fondation Heydar Aliyev le 3 avril au Musée juif et centre de tolérance de Moscou. L’exposition a été organisée par l’ambassade d’Azerbaïdjan en Russie et le Musée juif et centre de tolérance.

Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, Polad Bulbuloglu, ambassadeur d’Azerbaïdjan en Russie, des célèbres personnalités politiques et culturelles russes ont été présents à l’ouverture de l’exposition.

Alexandre Boroda, président de la Fédération des communautés juives, directeur général du Musée juif et centre de tolérance, a d’abord salué Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, et les participants. Il a dit que l’Azerbaïdjan avait été depuis toujours un foyer accueillant pour les représentants de tous les peuples. La communauté juive avait vécu et vit en bons termes avec tous les autres peuples en Azerbaïdjan, a-t-il précisé. Alexandre Boroda a dit : «L’important consiste à ce que les représentants des autres Etats venus visiter cette exposition doivent penser comment créer un tel climat amical dans leurs pays. Les représentants de plusieurs régions de la Russie peuvent acquérir eux aussi pas mal de choses de cette exposition. L’exposition «Azerbaïdjan. Terre de tolérance», c’est une clarté dans la fenêtre, il faut regarder par cette fenêtre, concentrer l’attention sur cela».

La vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, Mme Leyla Aliyeva, est intervenue lors de la cérémonie. Elle a présenté ses remerciements au Musée juif et centre de tolérance pour l’accueil et l’hospitalité chaleureux et a dit :

- Aujourd’hui nous vous présentons les œuvres du célèbre photographe Reza Deghati, consacrées à la tolérance, un des sujets les plus actuels du monde. Ces œuvres présentent le regard sincère et objectif du photographe sur l’esprit de tolérance en Azerbaïdjan. Les héros de ses œuvres sont des chrétiens, des juifs et des musulmans qui forment un panorama unique multiculturel, moderne et varié, sous le nom d’Azerbaïdjan. L’Azerbaïdjan a été toujours habité par des gens appartenant à différentes nationalités, cultures et traditions. Chacun a apporté son grain de sable et a laissé une trace dans l’histoire. Les chrétiens, les musulmans et les juifs vivent aujourd’hui dans la paix et la stabilité dans notre pays. La notion de tolérance, ce n’est pas une réussite pour notre peuple : c’est une norme, un mode de vie, nous n’avons jamais vécu autrement. Le judaïsme a 2400 ans d’histoire en Azerbaïdjan, tandis que la première église a été construite au IV siècle et la mosquée la plus ancienne date du VIII siècle dans ce pays.

Les chrétiens, les musulmans et les juifs prennent ce pays ancien pour leur patrie. Aujourd’hui on peut voir des synagogues, des mosquées, des églises orthodoxes et catholiques, ainsi que des temples des adorateurs du feu dans notre pays. L’Azerbaïdjan compte actuellement 21 communautés non musulmanes. Les traditions de tolérance et d’hospitalité sont respectées soigneusement par le notre peuple, puisque c’est la plus grande richesse du peuple azerbaïdjanais. L’Azerbaïdjan soutient les dialogues international et culturel. L’Azerbaïdjan accueille depuis déjà quelques années le Forum humanitaire international, le Forum mondial sur le dialogue interculturel, ainsi que des compétitions sportives, des discussions scientifiques, des événements d’art.

La Fondation Heydar Aliyev prête une grande attention à ce sujet. Près de 20 mosquées, synagogues et églises ont été rénovées en Azerbaïdjan avec le soutien de la Fondation. La Fondation effectue des actions humanitaires non seulement en Azerbaïdjan, mais aussi dans les pays étrangers. La Fondation Heydar Aliyev a fait réparer une église du Xe siècle en France. De plus, elle a apporté son appui à la restauration des monuments et des églises à Strasbourg, à Versailles, et au Vatican. A l’initiative de la Fondation Heydar Aliyev un monument a été érigé au prince Saint Vladimir à Astrakhan.

Aujourd’hui nous organisons une telle exposition à Moscou, capitale de la Russie. La Russie est un pays multinational. Les représentants d’environ cent peuples y vivent dans la paix et la stabilité et ont des convictions différentes. L’Azerbaïdjan et la Russie sont liés par les liens d’amitié et de bon voisinage de longues années. Nous avons une histoire commune et nous avons appris à bien nous comprendre. La notion de multiculturalisme est, malheureusement, mise en doute aujourd’hui dans le monde. Plusieurs conflits sont causés par le refus de s’entendre et de se comprendre. Alors, il est très important de nos jours de garder la confiance, la compréhension, le respect et l’amour.

Ensuite Reza Deghati, d’origine azerbaïdjanaise, auteur des photos exposées, un des plus célèbres photographes du monde, a présenté ses remerciements à la Fondation Heydar Aliyev et en personne à Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation d’avoir soutenu cette initiative, marquant que le climat de tolérance dont il avait été témoin en Azerbaïdjan constituait l’un des rares modèles dans le monde entier.

L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Russie, M. Polad Bulbuloglou, a lui aussi prononcé un discours lors de la cérémonie.

La cérémonie d’ouverture a réuni plus de 500 invités.

L’exposition de photo «Azerbaïdjan. Terre de tolérance» de Reza Deghati se poursuivra jusqu’au 13 avril.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules