POLITIQUE


L’Alliance européenne des agences de presse tient sa conférence suivante à Madrid VIDEO

A+ A

Madrid, 9 avril (AZERTAC). L’Alliance européenne des agences de presse (EANA) tient sa conférence suivante portant sur «Le contenu d’information pour les nouveaux partenariats et coopérations» du 8 au 10 avril à Madrid, capitale espagnole.

Le directeur général de l’Agence Télégraphique d’Etat d’Azerbaïdjan (AZERTAC), M. Aslan Aslanov, est présent à la conférence.

La conférence a été ouverte par MM. Peter Kropsch, président de l’EANA, et José Antonio Vera, directeur de l’agence de presse espagnole EFE, qui ont salué les participants.

Peter Kropsch a parlé de l’impact de la crise politique et économique en Europe sur le fonctionnement des agences de presse. Parlant des principes de diffusion de nouvelles de l’EANA, le chef de l’alliance a fait savoir que la mission principale était d’émettre une information objective. Il a déclaré que des mesures étaient effectuées notamment dans ce sens, les activités visant la protection des droits d’auteur étaient renforcées, des moyens sont étudiées pour le perfectionnement de ce mécanisme. En même temps des programmes de formation bilatérale sont poursuivis dans le cadre de l’EANA.

Le président de l’agence de presse EFE, José Antonio Vera, a porté à l’attention des participants que les tendances dans le domaine de l’émission des informations électroniques changeaient et se développaient sans cesse. En parlant des processus se déroulant dans le domaine du journalisme, il a souligné que les principes d’information devaient s’adapter aux tendances qui changeaient rapidement.

Ensuite, l’ordre du jour de la réunion a été approuvé.

Amy Mitchell, directrice des recherches sur le journalisme chez Pew, a fait une présentation sur «Le rôle des médias sociaux dans l’information contemporaine» lors de la première partie modérée par Peter Kropsch. Il a été noté que selon les études menées pendant les dernières années aux Etats-Unis d’Amérique, la plupart des utilisateurs d’Internet, surtout la jeune génération, préfèrent suivre les nouvelles notamment sur les réseaux sociaux. Les technologies mobiles qui se développent de plus en plus signifient l’augmentation sans cesse de cette quantité. Facebook, Youtube et Twitter constituent le premier trio des réseaux sociaux les plus populaires. Ce trio fournit des informations nécessaires à 50% de ses utilisateurs. De plus, 46 % des utilisateurs partagent des nouvelles eux-mêmes. Et 64% des vidéos sont suivies notamment sur les médias sociaux.

La coordinatrice pour les agences de presse chez Twitter, Mme Joanna Geary, a parlé de l’immédiateté dans l’émission de l’information du réseau qu’elle représentait. Tout homme peut enregistrer un événement en cours et le placer ensuite sur les réseaux sociaux, ce qui rend l’immédiateté de l’émission de l’information incomparable, a-t-elle souligné. C’est dans ce sens que les médias traditionnel et en ligne sont très en retard sur les réseaux sociaux.

A la fin de la première partie les questions sur les présentations ont trouvé leurs réponses.

Pendant la deuxième partie de la conférence les discussions ont porté essentiellement sur les technologies numériques et les moyens de transmission des informations.

Les intervenants ont indiqué que les préférences de la plupart des lecteurs dans le monde contemporain vont plutôt aux informations sur le showbiz et les innovations en médecine. C’est pour cette raison que certaines chaînes de télévision, sites et agences d’informations synthétisent même une simple interview politique avec une nouvelle light pour faire face à la concurrence. Certains se donnent la peine d’aller chercher des sensations banales.

Les gens suivent déjà les informations partout. C’est pour ça qu’on peut dire tous les organes de presse mettent en place leurs versions mobiles. Par exemple, la presse périodique passe à la version mobile en réduisant le tirage. De plus, les lecteurs préfèrent les informations vidéo.

La deuxième partie a été modérée par M. Clive Marshall, directeur général de l’agence de presse britannique Press Association.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules