POLITIQUE


La Journée d’informations sur le sujet «La coopération dans la défense devant les défis de sécurité émergents» à l’Université ADA

A+ A

Bakou, 10 avril (AZERTAC). La Journée d’informations sur le sujet «La coopération dans la défense devant les défis de sécurité émergents» s’est tenue aujourd’hui à l’Université ADA.

Lors de cet événement organisé dans le cadre du Programme OTAN pour la science au service de la paix et de la sécurité, Araz Azimov, vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, a pris la parole et a mis en valeur l’importance de la paix et du partenariat. L’OTAN opère en ce sens. Il a noté que nous avions aujourd’hui les possibilités d’élargir nos connaissances scientifiques pour la paix.

« Auparavant, il y avait deux pôles différents- l’Occident et l’Union soviétique, après l’effondrement de l’Union soviétique les pays indépendants ont renforcé leur potentiel scientifique » a-t-il noté. Il a également souligné que la sécurité énergétique, le progrès scientifique occupent une place importante dans ce programme. Il faut réfléchir sur les orientations prochaines de la coopération avec l’OTAN.

Sorin Ducaru, secrétaire général adjoint de l’OTAN, a noté que les défis de sécurité émergents était estimés. Mais, de récents événements mondiaux nous ont rappelé les défis qui restaient depuis longtemps. Il a abordé les activités de la section occupant de dernier concept concret et a informé que l’un des objectifs de cette section est de mener des analyses stratégiques, se préparer à une crise potentielle et d’informer les pays quant à ces menaces et à ces dangers. L’OTAN a identifié en 2012 les priorités clés du programme « Science pour la paix et la sécurité ». L’objectif principal est la lutte contre le terrorisme et la cybersécurité. L’année dernière, l’évaluation a été aussi incluse à ce programme.

S. Ducaru a déclaré qu’il faut se concentrer surtout sur les projets ayant les résultats politiques et scientifiques. Le partenariat OTAN –Azerbaïdjan est à un niveau élevé. L’Azerbaïdjan est devenu en 1994 un des pionniers du programme «Partenariat pour la paix ». La coopération bilatérale est très fructueuse. Nous avons mis en œuvre des projets conjoints très importants et sommes pour l’élargissement de cette coopération.

La conférence s’est poursuivie par les séances « La sécurité énergétique », « Cybersécurité », « Les défis de sécurité globaux ».

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules