POLITIQUE


Un Mémorandum d’accord a été signé entre l’Azerbaïdjan et le Cambodge

A+ A

Bakou, 21 avril (AZERTAC). Le Premier ministre du Royaume du Cambodge, Hun Sen, s’est entretenu le 21 avril avec son homologue azerbaïdjanais Artour Rassizadé.

Après leur entretien en tête-à-tête les Premiers ministres ont poursuivi les pourparlers avec la participation des délégations.

Le Premier ministre azerbaïdjanais Artour Rassizadé a informé son homologue cambodgien sur la croissance économique de l’Azerbaïdjan, les processus se déroulant dans la région, a parlé des projets de grande envergure effectués par l’Azerbaïdjan. Artour Rassizadé a dit que l’Azerbaïdjan avait subi une agression militaire par l’Arménie, suite à laquelle 20% du territoire azerbaïdjanais avaient été occupés, plus d’un million d’Azerbaïdjanais avaient été expulsés de leur terre natale. Artour Rassizadé a fait savoir que bien que les négociations sur le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh se poursuivissent depuis longtemps, elles n’avaient donné aucun résultat. Ce fait est la parfaite illustration du deux poids, deux mesures dans le règlement du conflit, a précisé le Premier ministre Artour Rassizadé.

Déclarant que les relations entre les partis principaux azerbaïdjanais et cambodgien, le Nouvel Azerbaïdjan et le Parti populaire cambodgien, étaient à haut niveau, Artour Rassizadé a souligné l’importance de développer la coopération dans le domaine économique. Il a dit : «Pour le faire, il faut mettre en place des commissions bilatérales pour développer les relations économiques, réaliser les projets d’intérêt commun.»

Le Premier ministre du Royaume du Cambodge, Hun Sen, a rappelé que 32 ans avant il avait visité l’Azerbaïdjan pour la première fois. Il a dit que l’Azerbaïdjan avait parcouru un grand chemin de développement pendant les années postérieures au rétablissement de son indépendance, marquant que sa présente visite donnerait un élan à l’entrée des relations bilatérales dans une nouvelle phase.

Hun Sen a dit que le Cambodge reconnaissait l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Il a précisé : «Notre position reste la même en ce qui concerne l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Nous ne soutenons pas les violations de l’intégrité territoriale.»

Le Premier ministre cambodgien a fait savoir qu’ils étaient intéressés par le développement des relations avec l’Azerbaïdjan dans tous les domaines. Il a également dit qu’ils prévoyaient d’ouvrir une ambassade en Azerbaïdjan.

Hun Sen a fait savoir que les étudiants cambodgiens faisaient leurs études à l’Université ADA et a ajouté qu’ils comptaient sur laide de l’Azerbaïdjan en formation des spécialistes en production de pétrole puisque son pays produirait du pétrole dans les années à venir.

Le Premier ministre cambodgien a invité l’Azerbaïdjan à investir dans l’agriculture du Cambodge. «Nous vous invitons à investir dans la production et la raffinerie du riz. Nous pouvons produire ensemble du riz pour en mettre sur les marchées mondiaux. La production du riz au Cambodge est suffisante pour couvrir les besoins intérieurs. Mais nous ne pouvons pas exporter le riz produit en raison de l’insuffisance des ressources financières, a-t-il précisé.

X X X

Après la rencontre avec la participation des délégations, un Mémorandum d’accord sur les consultations bilatérales a été signé entre le Ministre des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan et le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Cambodge. Le Mémorandum d’accord a été signé par Elmar Mammadyarov, ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, et Sok An, vice-Premier ministre, ministre du Conseil des ministres du Cambodge.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules