POLITIQUE


Le protocole sur la mise en place un mécanisme de consultations politiques a été signé entre les ministères des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan et du Honduras

A+ A

Bakou, 8 mai (AZERTAC). Le ministre azerbaïdjanis des Affaires étrangères Elmar Mammadyarov a reçu aujourd’hui la délégation dirigée par Mme Mireya Aguero de Corrales, ministre des Affaires étrangères de la République du Honduras. 

Le protocole sur la mise en place un mécanisme de consultations politiques a été signé entre les ministères des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan et du Honduras lors de cette rencontre.

Après la signature du protocole, les deux ministres ont tenu une conférence de presse.

Elmar Mammadyarov a déclaré que les parties ont échangé des vues sur l’approfondissement de la coopération bilatérale dans divers domaines. Il a noté d’avoir fourni des informations à son homologue hondurienne sur la position de l’Azerbaïdjan au règlement du conflit arméno – azerbaïdjanis du Haut Karabagh. Que le Honduras ne changera pas sa position à l’égard de ce conflit.

Mme Mireya Aguero de Corrales a souligné que son pays était intéressé par le développement des relations avec l’Azerbaïdjan et a insisté sur le potentiel à ce propos. Elle a noté que les deux pays se coopéraient au sein des organisations internationales, mais maintenant un plan d’action a été établi afin de tisser des relations directes. « Actuellement, la coopération mutuellement avantageuse se développe entre les deux pays. Nous croyons que les relations pourraient entrer à une nouvelle étape. Nous apprecions hautement la position azerbaïdjanaise en Amérique latine. Nous voyons à quel point les relations sont importantes et efficaces. La coopération financière, pétro-gazière, d’infrastructure, d’investissement a été examinée » a ajouté la ministre hondurienne.

A propos du conflit de Haut Karabagh, Mme Mireya Aguero de Corrales a déclaré que son pays soutient la position azerbaïdjanaise pour le règlement de ce conflit. Il doit être résolu sur la base des résolutions pértinentes onusiennes et dans le cadre de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Elle a insisté sur le fait que la communauté internationale doit réagir face à cette invasion et situation des personnes expulsées de ces territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules